The Mortal Instruments – Tome 1

la-cit--des-t-n-bres,-tome-1---la-coupe-mortelle-4412172Titre : The Mortal Instruments – Tome 1 : La cité des ténèbres

Auteur : Cassandra Clare

Maison d’édition : Pocket Jeunesse

Collection : /

Date : 19 Septembre 2013

Papier : 18.15€

eBook : 12.99€

Résumé :

Clary n’en croit pas ses yeux. Elle vient de voir le plus beau garçon de la soirée commettre un meurtre. Et, détail terrifiant : le corps de la victime a disparu d’un seul coup !
Mais le pire reste à venir…Sa mère a été kidnappée par d’étranges créatures et l’appartement complètement dévasté.
Sans le savoir, Clary a pénétré dans une guerre invisible entre d’antiques forces démoniaques et la société secrète des chasseurs d’ombres…Une guerre dans laquelle elle a un rôle fatal à jouer.

Mon avis :

Lorsqu’elle va voir Jace, le plus beau garçon de la soirée où elle est, tué un démon, Clary va voir sa vie basculée. Dans le même temps, sa mère va se faire enlever et elle va se retrouver mêlée à un monde qu’elle peine à comprendre. Son rôle dans les combats à venir est encore à comprendre, mais une chose est sûre : elle va se retrouver au centre de tout.

J’ai découvert l’univers de The Mortal Instrument en 2013, avec le film et je suis tout de suite tombé sous le charme. Mais malgré cela, je n’ai pas voulu me mettre dans les livres, ne voulant pas casser la magie du film tout de suite. Les futures suites n’ont jamais vu le jour, mais quelques années plus tard c’est une série qui a vu le jour et là j’ai encore plus succombé à cet univers. Les acteurs m’ont encore plus plu, l’histoire était plus développé et l’univers toujours aussi enchanteur. Mais à nouveau, je ne voulais pas rompre la magie en me mettant dans les livres. Maintenant la série est bientôt fini  (vu que la suite a été annulé pour mon plus grand malheur même si comme pour Lucifer juste avant, je garde espoir) et je me sentais prête à découvrir le livre qui est à l’origine d’une de mes séries favorites !

Clarissa, plus souvent appelé Clary, est une jeune fille comme les autres. Elle vit avec sa mère, est très proche de son meilleur ami Simon, a comme passion le dessin et adore sortir faire la fête. Sauf que durant l’une d’elle, elle va être témoin d’une scène surréaliste : trois personnes, deux garçons et une femme, vont assassiner de sang-froid une autre personne. Comme si cela ne suffisait pas, le cadavre va totalement disparaître et personne à part elle ne peut voir les tueurs. Pour vraiment en rajouter, sa mère va se faire enlever et elle va se retrouver avec Jace, Alec et Isabelle. Ce sont les trois personnes qu’elle avait vu tuer quelqu’un, mais la vérité qu’ils vont lui apprendre vont lui faire changer sa perception des choses. Voilà, pour faire simple, le tout début du livre. Et autant dire qu’avec ça, nous sommes directement plongés dans l’action !

L’histoire tourne autour de Clary qui découvre le monde des Chasseurs d’Ombre et qui souhaite retrouver sa mère. Évidemment les buts vont évoluer, mais les bases vont rester la force du roman. Et je dois dire que ça m’a bien plus. Au fil des pages nous en apprenons beaucoup plus les Chasseurs d’Ombre, mais aussi sur les créatures surnaturelles. D’ailleurs nous avons le plaisir d’en rencontrer plusieurs, comme des sorciers, des loups ou encore des vampires. Bien sûr, vu le nombre de tomes, de nombreuse questions restent en suspend, mais je trouve que pour un premier tome c’est vraiment excellent !

Il y a beaucoup de personnages dans ce premier tome et ils ont tous quelques choses d’intéressant. Celle avec qui j’ai eu le plus de mal, et c’est bien dommage, c’est Clary. Mais c’est surtout dû à son âge, elle a quinze ans puis seize, donc elle ne peut pas être ultra mature tout le temps. Mais il y a un ou deux passages où elle m’a un peu tapé sur les nerfs. A contrario, Jace m’a beaucoup plu et il m’a surtout fait rire avec son air sur de lui. J’ai commençais à apprécié Isabelle sur la fin, avant elle était trop… énervante je trouve. Pour ce qui est d’Alec qui complète le quatuor principal il n’est pas assez présent à mon goût mais je l’aime déjà. Dans la série, il est mon personnage favori et si là j’attends de le voir plus souvent pour en être sûr de nouveau, je dois dire qu’il me fait craquer. Et pour finir, je dois dire que j’ai beaucoup apprécié Luke et Magnus, mais là encore je vais attendre la suite pour en parler plus en détail.

Au final, je me demande pourquoi je n’ai pas lu cette série avant. Mais en même temps je me dis que ce n’est pas plus mal car ça me permet de l’apprécier à sa juste valeur maintenant. Mon seul regret c’est que nous suivons quasiment uniquement Clary du début à la fin. Nous n’avons que très peu de passage où il s’agit d’un autre point de vue et même quand c’est le cas, ça ne dure pas longtemps. C’est dommage et j’espère que ça changera avec la suite, car il serait sûrement intéressant de voir comment pense Jace, Simon ou encore Alec et Isa.

Ma note : 5/5
♥ Coup de cœur ♥

Citations :

« — La fête te plaît ?
Clary se retourna et vit Magnus adossé à l’un des piliers. Ses yeux étincelaient dans la pénombre. Jetant un regard autour d’elle, elle s’aperçut que Jace et les autres avaient disparu dans la foule.
Elle s’efforça de sourire :
— Qu’est-ce que tu fêtes, au juste ?
— L’anniversaire de mon chat.
— Oh. Où est-il ?
Magnus se détacha du pilier avant de déclarer, l’air solennel :
— Je ne sais pas. Il s’est enfui. »

« — Qui ose déranger mon repos ?
Jace semblait presque nerveux.
— Jace Wayland, tu te souviens ? C’est l’Enclave qui m’envoie.
— Ah oui, répondit Magnus, radouci. Tu es celui avec les yeux bleus ?
— Il parle d’Alec, chuchota Clary.
— Non. Il paraît que j’ai les yeux noisettes, dit Jace dans l’interphone.
— Ah, c’est toi.
Le ton de Magnus trahissait sa déception.
Si Clary n’avait pas été si inquiète, elle aurait probablement éclaté de rire. »

« — Qu’est-ce que vous savez de l’amour ?
Dorothea croisa ses mains blanches et délicates sur son giron :
— Plus que tu ne le penses. J’ai lu ton avenir dans les feuilles de thé, Chasseur d’Ombres. Alors, tu es tombé amoureux ?
— Malheureusement, chère madame, je reste moi-même mon seul véritable amour.
Dorothea partit d’un éclat de rire :
— Au moins, tu ne risques pas d’être éconduit, Jace Wayland.
— Pas forcément. Je m’envoie balader de temps en temps, histoire d’entretenir la flamme. »

Publicités

Une réflexion sur “The Mortal Instruments – Tome 1

  1. Ping : Bilan Juillet 2018 – Les lectures d'Oriane

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s