La légende des quatre – Tome 1 (Service Press)

la-legende-des-4,-tome-1---le-clan-des-loups-1033741Titre : La légende des quatre – Tome 1 : Le clan des loups

Auteur : Cassandra O’Donnell

Maison d’édition : Flammarion jeunesse

Collection : /

Date : 14 Mars 2018

Papier : 15€

eBook : 9.99€

SERVICE PRESS

Résumé :

Ils sont quatre, héritiers de leurs clans… Ils doivent s’unir pour survivre.
Loup, tigre, serpent, aigle : quatre clans  ennemis. Les Yokaïs, créatures tantôt humaines, tantôt animales, vivent dans une harmonie fragile. Maya, l’héritière du clan des loups, et Bregan, du clan des tigres, sont les garants de la paix.
Mais pourront-ils résister à leurs instincts profonds pour sauver leurs tribus ?

Mon avis :

Déjà, je souhaite vivement remercier les Éditions Flammarion Jeunesse et Cassandra O’Donnell pour ce Service Press et pour leur confiance.

Maya est l’héritière du clan des loups. Bregan est celui des tigres. Wan celui des serpents. Et Nel celle des aigles. Ces quatre clans ne sont pas en guerre, mais la paix n’est pas joyeuse pour autant. Ils vivent chacun sur leur territoire et quand ils sont sur un territoire neutre ils ne peuvent même pas se parler. C’est naturel pour eux et cela fait partie des lois. Mais quand le danger court, parfois une trêve est nécessaire. Cependant ça ne sera pas facile, ni au goût de tout le monde.

Il ne m’a pas fallu longtemps pour m’intéresser à ce livre. Entre la couverture, le nom de l’auteur que je connais car j’ai plus d’un livre d’elle dans ma pile à lire et le fait que ça parle de loup et de serpent : je savais que je devais lire ce livre ! C’était une évidence.

Nous découvrons les quatre héritiers de chaque clan au début du roman. Cela est fait d’une manière fluide est logique : nous suivons Bregan et/ou Maya qui vont voir les autres et nous les présenter. Et déjà rien que là il y a quelque chose que j’ai aimé : il y a plusieurs point de vue. Nous n’avons pas juste celui de Bregan ou de Maya, mais aussi d’autre. C’est moins présent, mais ça arrive quand même. Mais dans tous les cas, rien que d’avoir le point de vue du tigre et de la louve m’a vraiment fait plaisir. Surtout qu’entre eux, il y a un lien fort et qui s’amplifie au fil des pages.

Cassandra O’Donnell nous plonge dans un univers déroutant et intriguant. Un monde où les Yokaï ont pris en grande partie le pouvoir après une guerre. Les humains ont dû accepter certaines règles et vivent en grande partie dans la peur. Souvent dans ce genre d’histoire, les hommes sont en surnombre et les créatures fantastiques se doivent de rester dans l’ombre. Ici ce n’est pas le cas, les Yokaï existent et tout le monde en est plus que conscient. Et si certain font avec, pour beaucoup d’autre c’est difficile à vivre. Pas que la vie des Yokaï soit parfaite : l’entente entre les quatre clans est si fragile que si un mot est dit de travers, une guerre pourrait de nouveau avoir lieu. Autant dire que c’est un univers aussi complexe que génial à découvrir.

Pour ce qui est des personnages, je vais surtout parler des héritiers. Maya est une fille de seize ans, c’est une louve et elle est forte, j’ai adoré la suivre durant une bonne partie du livre. Elle est intelligente en plus de ça et c’est un plaisir de voir un tel personnage. Bregan est un tigre dangereux, cela se ressent rapidement, mais en même temps il a un côté doux et touchant notamment avec son frère et Maya. J’ai beaucoup accroché à son personnage qui, s’il n’y en avait pas eu un autre, aurait été mon chouchou. Mais voilà il y a Wan. Ce dernier est l’héritier du clan des serpents et autant dire qu’il est… dérangé ? Mon mot n’est peut-être pas le bon, mais il se rapproche fortement de la réalité. C’est lui qui amène une bonne dose d’humour noir et qui m’a totalement charmé. Pour finir nous avons Nel, l’aigle de la bande, qui se trouve aussi être la plus jeune du lot. Mais il ne faut pas se fier à son âge, elle est plus que brillante et dangereuse. J’espère vraiment qu’elle et Wan seront encore plus développés dans la suite. En dehors de ces quatre personnages là il y en a plusieurs qui sont vraiment importants comme Mika ou Cléa. Mais je vous laisse le plaisir de les découvrir durant votre lecture.

Au final, et ce n’est pas une surprise, j’ai totalement été conquise par ce livre. C’est un véritable coup de cœur ! Si vous aimez les histoires qui mêlent thérianthrope, humour avec un fond de romance s’est fait pour vous. Ce livre est classé en jeunesse cependant, même si ça plairas sans aucun doute aux adolescents, je sais que ça plairas tout autant aux adultes. Le style est fluide et se lit d’une traite. Pour vous dire : j’ai commencé mon livre à quatorze heures aujourd’hui et à dix-huit heures le livre était fini. En sachant que j’ai fait une pause entre temps car j’avais quelque chose d’important à faire. Dans tous les cas en quelques heures j’avais dévoré ce livre qui est une véritable pépite ! La dernière chose que je dirais c’est que la couverture est juste sublime. Elle représente Maya et Bregan et au vu de ça j’ai l’espoir que le tome deux représentes Wan et Nel !

Ma note : 5/5
♥ Coup de cœur ♥

Citations :

« Maya esquissa un sourire railleur. Qu’est-ce que cet imbécile de tigre imaginait ? Qu’il suffisait de la fixer de ses yeux cobalt et de sourire bêtement pour lui faire baisser sa garde ? Pensait-il vraiment pouvoir l’amadouer comme toutes ces idiotes d’humaines en parlant et en plaisantant, et lui faire oublier qui il était réellement ? Parce que si c’était le cas, il se fourrait sacrément le doigt dans l’œil.
— Tu sais, je pensais que les autres exagéraient quand ils disaient que tu étais narcissique et indiscipliné, mais maintenant que je t’observe… »

« —Je ne comprendrai jamais pourquoi tu perds ton temps avec les humaines.
Cook sourit.
—Je les trouve amusantes.
Bregan lui jeta un regard dubitatif. Les humaines étaient de la nourriture. Une nourriture interdite mais une nourriture tout de même, et il ne voyait vraiment pas ce qu’il y avait d’amusant à jouer avec un steak. »

« — Deux secondes, Dantsky, poursuivit Wan tandis que Cléa le regardait, à la fois terrifiée et fascinée.
Comment un garçon aussi beau pouvait-il être détraqué à ce point ? C’était quoi ? Une compensation offerte par la nature ? « D’accord, tu seras cruel et complètement dingue, mais ton physique sera à tomber » ? »

« — Je vous l’ai dit, plus on connaît les humains, moins on a envie de les fréquenter et plus on éprouve le désir de les dévorer, soupira Wan. »

Publicités

Une réflexion sur “La légende des quatre – Tome 1 (Service Press)

  1. Ping : Bilan Mars 2018 – Les lectures d'Oriane

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s