Club Fantasy (Service Press)

club-fantasy-935520Titre : Club Fantasy

Auteur : M.R. Stevens

Maison d’édition : Mix Éditions

Collection : Dream

Date : 22 Juin 2017

Papier : 25€

eBook : 6.49€

SERVICE PRESS

Résumé :

Dis-moi, Bambi, qu’est-ce qui accélère ta respiration comme ça ?
Bambi tremble d’anticipation et cherche son souffle. Les griffes du loup effleurent la chair tendre de son dos. Demain, il aura des marques. Tant mieux. Bambi aime savoir à qui il appartient.
C’est le même rituel à chaque fois qu’il rejoint Monsieur dans cette chambre un peu impersonnelle du Club Fantasy. Ici, Sean Matthews n’existe plus. Et l’inconnu qui le domine n’est qu’un lycan parmi tant d’autres. Il est Monsieur. Juste Monsieur.
Monsieur qui a le pouvoir de hérisser sa peau de chair de poule. Monsieur qui tient aussi la peur et la culpabilité à distance. Cette terreur immonde qui, nuit après nuit, plonge Sean dans de terribles cauchemars.
Alors même qu’il remet son corps et sa volonté entre les mains de Monsieur, Bambi réapprend la confiance. À fermer les yeux sans crainte. Et en se soumettant à son Dom, c’est à Sean que Bambi rend le pouvoir.

Mon avis :

Déjà je souhaite vivement remercier Mix Éditions pour ce Service Press et leur confiance.

Sean Matthews devient le soumis de Monsieur après avoir longuement réfléchi à ce qu’il pouvait faire pour surmonter un tant soit peu l’épreuve qu’il a traversé. La seule véritable demande de Sean est que Monsieur soit un lycan inconnu. Oh et surtout : que ce soit un homme. Pourquoi, alors qu’il est hétéro ? Au fond de lui, Sean n’en est pas totalement sûr. Mais il sait qu’il le souhaite et une fois au Club Fantasy il ne recule pas. Il devient donc Bambi et se laisser aller aux demandes de son dom. Il ne sait pas jusqu’où tout ça va le mener mais il sait, dès la première scène entre eux, qu’il ne veut pas que ça s’arrête.

Aah j’avais adoré la plume de M.R. Stevens à travers Mords-moi si tu peux ! alors c’était un vrai plaisir de plonger dans cet univers. Surtout qu’encore une fois, les loups sont de la partie. Si dans Mords-moi si tu peux ! l’humour avait une place toute particulière ici, et vous l’aurez compris à travers le résumé ou celui que moi j’ai fait juste au dessus, nous avons du BDSM.

Je ne peux pas parler de ce livre, sans commencer par ce que j’ai le plus aimé. Je sais que parfois c’est mieux de commencer par le moins bien et de terminer par le meilleur, mais là j’ai besoin de parler d’un personnage. Pour tout vous dire, au vu du résumé je pensais que je m’attacherai totalement à Sean. Et il est vrai qu’il est attachant, mais… Mais il y a Dylan ! Je ne m’attendais pas du tout à ça, mais vraiment pas du tout, mais j’ai eu un véritable coup de cœur pour Dylan. Alors vu qu’il n’apparaît pas dans le résumé, qui est Dylan ? Et bien Dylan c’est Monsieur, le dom de Sean. Alors je sais que ça n’apparaît pas dans le résumé alors cela ressemble à un spoil, mais… Non ! Enfin pour moi ce n’en est pas un vu que c’est dit dès le chapitre un. Mais bon, pour en revenir à Dylan, je l’ai plus qu’adoré. Il est prévenant, amoureux, adorable, protecteur et en même temps il a ce côté… Timide je dirais car il ne sait pas vraiment comment approcher Sean. Il est aussi évidemment dominant. Et tout, dans son personnage, son caractère, sa façon de vouloir protéger et aider Sean, a fait que je suis dingue de ce personnage.

Alors je ne vous le cache pas, je n’y connais pas grand-chose en BDSM. Alors je ne suis pas novice (Oulah je sens que je ne devrais pas dire ça comme ça) dans le sens où j’ai déjà lu plus d’un livre qui parlait de ce sujet. Mais bon, lire des romances ou histoire BDSM ne nous rend pas incollables sur le sujet, c’est bien connu. Mais en tout cas, j’ai trouvé cette histoire vraiment bien expliquée. Sean et totalement novice et Dylan aussi, alors chacun de leur côté ils vont faire des recherches et découvrir beaucoup de choses. Et j’ai vraiment adoré tout ça car, comme Sean, je suis du genre très curieuse.

Comme à chaque fois que je mets un livre dans la catégorie coup de cœur, vous devez vous douter que ce n’est pas parfait pour autant. Après tout, aucun livre n’est parfait. Mais là, comme ça, je serais incapable de vous dire un point négatif sur ce livre. Je n’ai pas ressenti de longueur, je ne me suis pas ennuyé, j’ai eu les réponses à toutes mes questions, etc… Et surtout, il y a quelque chose que j’ai plus qu’aimer. Je ne peux pas vous dire quoi exactement, car ça reviendrait à vous spoiler, mais pour faire simple : j’ai aimé quelque chose que Sean a dit à la toute fin du chapitre 22. C’était sûrement le détail qui me faisait le plus peur, et vraiment j’ai été plus qu’heureuse du choix de l’auteur par rapport à ça. Surtout qu’avec l’épilogue qui suit, c’était parfait ! Je pense que si la fin du chapitre 22 avait été différente, je n’aurais pas mis ce livre en coup de cœur. Oh et je rajouterai aussi un point que j’ai plus qu’apprécié : ce sont les différents points de vu. Principalement nous avons celui de Sean et de Dylan, mais nous pouvons aussi en avoir des autres personnages à des moments clés. J’ai trouvé ça vraiment bien car ça nous permet parfois de comprendre plus de chose, ou au contraire parfois rire des quiproquos qu’il y a.

Enfin je terminerai sur un point important. Oui, le BDSM ce n’est pas obligatoirement pour tout le monde. C’est sûr que c’est un thème particulier. Mais là, soyez rassuré, cela ne va pas dans le hard. Il y a des scènes, un certain nombre, et il y a pas mal de détail c’est vrai. Mais si cela vous fait peur, ou si vous n’avez pas envie de lire des choses trop horribles ou dures, vous pouvez vraiment être rassuré. Alors après ça dépend de chaque personne, mais vraiment je n’ai pas trouvé que cela aller trop loin dans le hard pour ma part.

Ma note : 5/5
♥ Coup de cœur ♥

Citations :

« À ce stade, il devrait se sentir coupable ou au moins un peu honteux de profiter ainsi de Sean comme il le fait, mais non. Il est juste impatient et légèrement nerveux. Et si Sean n’aime pas ? Et s’il ne veut plus revenir ? Et si…
Mais comme le disait Lydia Hamilton, paix à son âme, avec des si, on transformerait des loups-garous en caniches. Avec des barrettes roses. »

« Il est hors de question qu’il se laisse distraire par tout… tout… par lui ! Même si une petite voix dans sa tête murmure une litanie de « Tombe ! Tombe ! Mais allez !!! Tombe, bordel ! », concentrée sur la serviette comme si sa seule force psychique pouvait la faire glisser. »

Publicités

11 réflexions sur “Club Fantasy (Service Press)

    1. Effectivement il y a plus que le BDSM ^^ et en plus ce côté-là est bien amené et en douceur 😉
      Après comme toi je ne suis pas plus fan que ça des lectures érotiques, car j’aime qu’il y ait une histoire principalement ^^

      Aimé par 1 personne

  1. Ping : Bilan Juin 2017 – Les lectures d'Oriane

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s