Harry Potter – Tome 6

harry-potter,-tome-6---harry-potter-et-le-prince-de-sang-mele-835223Titre : Harry Potter – Tome 6 : Le Prince de Sang-Mêlé

Auteur : JK Rowling

Maison d’édition : Gallimard

Collection : Grand format littérature

Date : 3 Octobre 2016 (première édition sortie le 1 Octobre 2005)

Papier : 27.50€

eBook : 8.99€

Résumé :

Dans un monde de plus en plus inquiétant, Harry se prépare à retrouver Ron et Hermione. Bientôt, ce sera la rentrée à Poudlard, avec les autres étudiants de sixième année. Mais pourquoi Dumbledore vient-il en personne chercher Harry chez les Dursley ? Dans quels extraordinaires voyages au cœur de la mémoire va-t-il l’entraîner ?

Mon avis :

Nouvelle année pour Harry et donc il est de retour à Poudlard. Comme chaque année des changements au niveau des professeurs ont eu lieu. Au vu de ça et des résultats de ses buses, qu’Harry a reçu pendant les vacances, comment va donc se passer son année ? Surtout que maintenant tout le monde sait que Voldemort et bel et bien revenu. Rajoutons à cela un mystérieux livre qu’Harry va avoir et il faut encore une fois se le dire : Harry ne va pas passer une année normale.

Ce tome je l’attendais avec impatience ! De tous les tomes il est l’un des deux que j’avais le plus hâte de lire (avec le troisième). Pourquoi ce tome-ci me demanderez-vous ? Eh bien pour la personne qui apparaît dans le titre : le Prince de Sang-mêlé. Ooh et aussi pour Draco, mais j’en parle plus tard. Alors bien sûr j’ai vu le film donc le mystère n’avait rien de mystérieux pour moi, mais qu’est-ce que c’était plaisant du coup. De pouvoir lire entre les lignes, de comprendre plus certain détail et aussi d’avoir une meilleure vue d’ensemble que si je découvrais l’histoire avec ce livre.

Encore une fois, qui dit nouveau tome, dit nouveau personnage. Cette fois nous avons surtout Horace Slughorm, le nouveau professeur. C’est un personnage n’est plus… particulier. Il aime la célébrité, mais pas la sienne, celle des autres. Il adore pouvoir se vanter de connaître telle ou telle personne influente et surtout il veut agrandir son cercle. C’est donc tout naturellement qu’Harry entre en scène. Qui mieux que lui pourrait faire plaisir à Slughorm ? Heureusement pour lui, et pour la chance qui est de son côté pour une fois, il va pouvoir devenir le meilleur élève de la classe de son nouveau professeur et ce sans avoir recourt à sa célébrité. Évidemment ce n’est pas au goût de tout le monde et que c’est plaisant de voir enfin quelqu’un détrôner Hermione quelque part. Ne vous détrompez pas : j’aime bien Hermione, elle est pas mal comme perso (mieux que Ron par exemple), mais parfois il faut qu’elle tombe de son piédestal. Alors : merci Harry !

Dans ce sixième tome, on sent que les choses entre vraiment dans le vif du sujet. Je pense que les gens qui ont lu cette série au fur et à mesure des sorties ont comprit rapidement que la suite était synonyme de fin. Dans ce tome nous apprenons comment vaincre Voldemort et même si ce n’est pas une chose aisée, c’est quand même un avancement énorme. Mais plus que d’apprendre le point faible de Vous-Savez-Qui, j’ai trouvé que d’apprendre son histoire était vraiment intéressant. Nous en savions déjà une partie, mais là c’est encore plus détailler. Nous comprenons pourquoi il est devenu celui qu’il est et même s’il reste quelqu’un d’horrible, je trouve que ça le rend beaucoup plus humain à mes yeux.

Il m’est impossible de parler de ce tome sans parler de Draco. J’ai fait de mon mieux durant mes autres chroniques pour ne pas le mettre trop en avant. Mais là je ne peux pas faire autrement car il a une place énorme dans le tome. En effet, dès le chapitre deux nous apprenons qu’une tâche lui a été confiée et durant tout le livre il va falloir essayer de comprendre quoi. Ce n’est pas la petite tâche, mais plutôt une certaine vengeance, mais ça soit vous le savez déjà, soit vous le découvrirez en lisant le livre. Dans tous les cas ce que doit faire Draco commence au tout début du livre et se finit dans les derniers chapitres. Et dans ce tome je trouve que l’on peut vraiment voir le véritable Draco. Beaucoup de gens ne l’aime pas car il n’est, je cite « qu’un gamin égoïste et narcissique ». Est-ce vrai ? Non. Est-ce faux ? Pas totalement je l’avoue. Mais pourquoi est-il comme ça ? Car il a été éduqué de cette manière-là. Il faudrait donc presque le plaindre au final. Il a un nom à porter, un père qui l’oblige à vivre d’une certaine manière alors au final tout ce qu’il a fait depuis le début c’est quoi ? C’est se comporter comme on lui a toujours appris à le faire. En fait il est comme tout le monde : il a été élevé d’une manière spécifique et c’est cela qui dirige sa vie. Comme vous et moi. Mais dans ce tome c’est différent car son père est à Azkaban alors même s’il a toujours sa mère il n’en est pas moins « seul ». Alors on voit qui il est vraiment : un garçon perdu, avec de trop grosses responsabilités pour lui et qui se doit de faire ce qu’on lui dit de faire car sinon sa famille en payera le prix. Alors mon avis est biaisé car Draco est mon personnage favori, mais je trouve ça dommage de détester un personnage qui a beaucoup plus de matière que d’autre personnage comme Harry Potter qui est un héros du début à la fin même sans trop le vouloir (enfin au début).

Voilà qui clos ma chronique en tout cas. Je m’en vais retourner à mon tome 7 qui clos – ou pas – la saga. Oui j’ai dit « ou pas » car il reste le tome 8. Qui, même si c’est une pièce de théâtre et que cette dernière divise les foules, n’en reste pas moins une suite. En tout cas je vous dis à bientôt mes petits mages~

Ma note : 5/5
♥ Coup de cœur ♥

Citations :

« — Protego !
— Vous souvenez-vous que j’avais parlé de sortilèges informulés, Potter?
— Oui, répondit Harry avec raideur.
— Oui, monsieur.
— Il n’est pas nécessaire de m’appeler « monsieur », professeur.
— Retenue, samedi soir, dans mon bureau, dit Rogue. Je ne tolère d’impertinences de personne, Potter… pas même lorsqu’elles viennent de l’Elu. »

« — Vais-je enfin apprendre où vous avez disparu, Ron, Hermione, et toi, pendant vous étiez censés vous trouver dans l’arrière-boutique ?
— Comment avez-vous…
— Harry, s’il te plaît, tu parles à l’homme qui a élevé Fred et George »

« — Je peux savoir pourquoi quand il se passe quelque chose il faut que vous trois soyez impliqué?
— Je vous jure professeur McGonagall, je me pose la même question depuis 6 ans!! lui répliqua Ron »

« — Qu’est-ce que ça peut me faire, son physique ? Je suis suffisamment belle pour deux, il me semble ! »

« — Qui est-ce qui t’a collé un œil au beurre noir, Granger, que je lui envoie des fleurs ? »

*  *  *

Encore une fois les éditions Scholastic ont fait un sublime travail ! Une magnifique représentation d’une scène clé du livre~

harry-potter,-tome-6---harry-potter-et-le-prince-de-sang-mele-478047

Publicités

Une réflexion sur “Harry Potter – Tome 6

  1. Ping : Bilan Septembre 2017 – Les lectures d'Oriane

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s