Désirs Inconnus – Tome 1

desirs-inconnus-tome-1-desir-captif-577065Titre : Désirs Inconnus – Tome 1 : Désir captif

Auteur : Ayleen Night

Maison d’édition : /

Collection : /

Date : 29 Janvier 2015

Papier : 7.91€

eBook : 3.08€

Résumé :

Rénald et Alexis sont frères. Ce sont aussi des voleurs, qui détroussent voyageurs et riches marchands. Jusqu’à présent, ils ont toujours échappé à leurs poursuivants, mais lorsqu’ils arrivent sur les terres de Duc Aldric de Kerrouan, leur chance les abandonne.

Pour sauver son frère, Rénald accepte de se plier aux désirs du Duc, un Duc qui aime les hommes dans un monde où les relations homosexuelles sont punies de mort. Un Duc qui aime soumettre ses amants et qui fait naître en lui de troublantes envies, qu’il combat de toutes ses forces.
Mais il n’est pas si facile d’obliger son corps à obéir lorsque des désirs inconnus éclosent au plus secret de l’esprit…

Mon avis :

Rénald et Alexis sont deux frères qui, pour pouvoir survivre, sont devenu des voleurs qui détroussent ceux qu’ils croisent. Malheureusement leurs chances tournent quand ils se trouvent sur le domaine du Duc Aldric de Kerrouan. Là Rénald ne va pas avoir d’autre choix que de se soumettre au bon vouloir du Duc s’il veut sauver son petit frère. Rénald accepte donc de se plier au désir du Duc, pour le plus grand plaisir de ce dernier qui aime les hommes, dans un pays où ce genre de relation est pourtant interdit. Se soumettre au duc va faire réagit Rénald beaucoup plus qu’il ne le pense, et même s’il fait tout pour ne pas l’accepter il va devoir faire face à la réalité.

L’histoire parle bien évidemment de soumission, donc de BDSM, mais cela reste relativement soft. Alors oui il y a des scènes assez poussées, et oui il y a du bondage ou autre, mais cela ne va pas jusqu’au langage cru, ou à ce genre de chose que l’on peut parfois voir.

Chaque personnage important à une histoire, ce n’est pas juste un Duc qui a des fantasmes et qui s’en prend au petit voleur. Ils ont tous une histoire, cela va de Rénald et d’Alexis, à Aldric, en passant par Yohan le meilleur ami d’Aldric. Et une mention spéciale à Arawn que j’ai plus qu’adorée !

Ici l’auteure nous fait partager l’univers qu’elle a créé d’une très belle manière, j’ai vraiment adoré plonger dans cette lecture. Je me suis d’ailleurs directement jeté sur la suite après ma lecture, car je ne pouvais décemment pas en rester là.

Ma note : 5/5
♥ Coup de coeur ♥

Citation :

« D’où il était, Rénald n’avait pas entendu le dialogue, ce qui ne l’empêchait pas de contempler l’arrivant avec un certain effarement. En effet, Yohan était habillé d’un pantalon d’un bleu éclatant, d’une chemise rouge cerise et d’un gilet jaune poussin, qui le rendait tout, sauf discret. Ses bottes noires luisaient tellement qu’elles en devenaient éblouissantes, mais la dague qui pendait à son côté n’avait rien d’une arme d’apparat. Car en dehors de l’extravagance vestimentaire du ménestrel, Rénald devinait en lui un combattant hors pair, qui devait surprendre plus d’un adversaire ayant le malheur de se fier aux apparences et de le prendre pour le drôle qu’il paraissait être. Impression sans doute renforcée par son physique d’ange blond aux cheveux soyeux qui tombaient un peu plus bas que ses épaules carrées et aux grands yeux bleu-gris. Le ménestrel était d’une beauté renversante, une beauté qui devait sans aucun doute faire battre bien des cœurs, qu’ils soient féminins ou masculins…
Le jeune homme ne s’aperçut pas qu’Aldric le regardait pensivement, et ne comprit pas non plus ce qu’il dit lorsqu’il se pencha vers Yohan, mais il ne perdit rien de ce qui suivit. Là-bas, Aldric venait d’embrasser passionnément le nouveau venu… Rénald ressentit comme un grand vide dans l’estomac quand il vit les lèvres du Duc se poser sur celles de l’inconnu avant qu’il ne l’attire dans ses bras. Jamais Aldric ne l’avait embrassé, et tandis qu’il se disait qu’il ne l’aurait de toute façon jamais laissé faire, il se sentait emporté par un trouble sentiment de jalousie.
– Bien que ce moment ait été très agréable, disait au même instant Yohan, j’aimerais bien savoir pourquoi je suis en train de risquer ma vie, là… Parce que, tu vois, si le type qui est près des chevaux avait le pouvoir de carboniser quelqu’un par la puissance du regard, je serais en train de me consumer sur place, et il se trouve que j’aime bien ma belle petite gueule telle qu’elle est… »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s