Prince Captif – Tome 2

prince-captif-tome-2-le-guerrier-572837Titre : Prince Captif – Tome 2 : Le Guerrier

Auteur : C.S. Pacat

Mais d’édition : Milady

Collection : /

Date : 3 Juin 2015

Papier : 14.90€ / 7.90€

eBook : 5.99€

/!\ Certains détails du résumé ou de mon avis peuvent spoiler le tome 1 /!\

Résumé :

À la merci de son pire ennemi…

Alors que leurs royaumes sont sur le point d’entrer en guerre, Damen et son nouveau maître, le prince Laurent, doivent passer des intrigues de cours à la violence ouverte des champs de bataille. Contraint de dissimuler son identité, Damen est de plus en plus attiré par le dangereux et charismatique Laurent. Mais alors que la fragile confiance entre les deux hommes se renforce, les secrets de leurs passés risquent de leur porter un coup fatal…

Mon avis :

Dans ce second tome Damen, toujours esclave, va suivre Laurent sur les champs de bataille. Adieu cité de Vère, bonjour compagne et fort du royaume de Vère. Les intrigues politique ont bien augmenté, et Laurent se voit obligé d’aller jusqu’à la frontière pour prouver sa valeur. Ou pour mourir… Accompagné de Damen, ainsi que d’une troupe de soldats, ils se mettent en route. Là, va se dresser devant un bon nombre d’ennemis ainsi que de problème. Et cela risque d’être pire pour eux quand sentiments et secrets se rajoutent aux combats.

Le premier tome, bien que bon sur certains points, m’avait laissé grandement sur ma faim (et sur une envie de meurtre pour Laurent). Ce tome deux par contre change certaines choses. Alors j’ai toujours envie de tuer Laurent, je n’aime pas ce personne qui ressemble un peu trop à un enfant pourri gâté sur les bords, mais c’est moins fort que dans le tome un surtout au vu de sa relation avec Damen.

Dans ce tome-ci, nous avons pas mal de combat. Certain prévisible, d’autre moins. Et c’est aussi l’occasion d’en apprendre plus sur certains personnages, et d’en découvrir d’autre. Il y a des révélations assez faciles à deviner, mais par contre j’ai été sur le cul au vu de certains autres détails.

J’ai vraiment aimé ma lecture dans ce tome, mis à part certaine parole de Laurent, mais sinon je l’ai trouvé beaucoup mieux que le tome précédent. Et c’est pourtant rare qu’un tome deux soit meilleur que le tome un, mais quand c’est le cas il faut le préciser.

Et honnêtement je suis tellement heureuse d’avoir déjà le tome trois, et donc de ne pas devoir l’attendre, parce que la fin… Mon Dieu cette fin ! Je pense que cela commence à être dur de trouver plus frustrant qu’elle, car vraiment c’est une torture. Fort heureusement la suite est d’hors et déjà sortie.

Ma note: 3.5/5

Citations :

« La chanson s’acheva doucement. En dépit de la langue inconnue, l’interprétation pleine d’humilité de l’esclave avait changé légèrement l’atmosphère de la pièce. Quelques applaudissements retentirent. L’attention de Damen était rivée au visage d’ivoire et d’or de Laurent, à sa peau si fini, aux dernières traces marquant les endroits où il avait été attaché et frappé. Le regard de Damen dériva, lentement, petit à petit, sur la ligne de son menton, ses yeux inflexibles, la courbe de sa pommette, et descendit vers sa bouche. Sa bouche, belle et vicieuse.
L’élan de désir qui s’empara de lui fut un frisson puissant, donnant vie à son sang et sa chair, et dominant son esprit. »

« Ces paroles le mirent à nu, révélant la vérité. Il voulait le prouver, comme si, sans parler, il pouvait combler le fossé qui les séparait. Il entendait le souffle court de Laurent, identique au sien : chacun respirait l’air de l’autre. Il tendit la main, scrutant les yeux de Laurent pour y déceler toute trace d’hésitation.
Son contact fut accepté, là où il ne l’avait pas été auparavant, ses doigts caressant doucement la joue de Laurent, son pouce courant sur sa pommette, tendre. Le corps de Laurent, que celui-ci maîtrisait si soigneusement, était durci par la tension, son pouls rapide appelant à la fuite, mais Laurent ferma les yeux dans les dernières secondes. Damen fit glisser sa paume sur sa nuque tiède ; lentement, très lentement, transformant sa haute stature en offrande et non en menace, Damen se pencha et embrassa Laurent sur la bouche. »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s