Jefferson Blythe (Service Press)

jefferson-blythe-1154384Titre : Jefferson Blythe

Auteur : Josh Lanyon

Maison d’édition : MxM Bookmark

Collection : Mystère / Suspense

Date : 14 Janvier 2019 (eBook) / 18 Février 2019 (Papier)

Papier : 16€

eBook : 5.99€

SERVICE PRESS

Résumé :

Après une rupture particulièrement désastreuse, Jeff Blythe se sert de ses économies pour faire le tour de l’Europe, à l’ancienne. Armé d’un guide touristique illustré et satirique édité en 1960 ayant appartenu à son grand-père, lui qui partait en quête d’aventure se retrouve dans des situations auxquelles il ne s’attendait absolument pas…
À Londres, esquiver les questions de criminels au sujet d’un mystérieux paquet qu’il n’a absolument jamais vu, s’avère assez simple. Semer une bande de malfrats armés qui le prennent pour quelqu’un d’autre l’est beaucoup moins. Et quand son vieil ami George lui offre son aide (dont un endroit où dormir et peut-être même plus), les choses ne font qu’empirer.
George est-il vraiment qui il paraît ? Et Jeff est-il enfin prêt à laisser parler son attirance ?

Mon avis :

Déjà, je souhaite vivement remercier MxM Bookmark pour ce Service Press et pour leur confiance.

Après que sa petite amie ait rompu leurs fiançailles, Jefferson part en Europe avec le guide de son grand-père qui date des années 60. Ce voyage aurait pu bien se passer s’il n’avait pas fait une rencontre des plus étrange. En effet, à l’aéroport une jeune femme va l’aborder pour lui parler de quelque chose qu’il ne comprend pas du tout. Si cette rencontre tourne vite court, cette histoire va le poursuivre pendant longtemps et cela pourrait même mettre sa vie en danger à plus d’une reprise.

Depuis ma découverte d’Adrien English je dois avouer que j’aime lire d’autre livre de l’auteur. Il y a du bon et du moins bon, selon mon avis personnel évidemment, mais ça ne m’empêchera pas de toujours continuer. Josh Lanyon a une plume vraiment particulière et j’adore les enquêtes qu’il crée.

Nous découvrons donc Jefferson qui souhaite oublier sa rupture et visiter plusieurs villes importantes de l’Europe. Il commence avec Londres, mais les choses dérapent dès le début. Sa rencontre avec une jeune femme va transformer son voyage tranquille en course-poursuite contre la mort avec au centre de tout… un œuf ? Ce détail m’a beaucoup fait rire, surtout quand on apprend toute la vérité derrière cette histoire.

Je dois avouer que quand on m’a « vendu » le livre (enfin la manière dont il était présenté si vous préférez) ça m’a fait rêver. On parler de romance douce et de beaucoup d’humour. Deux choses que j’adore et le tout avec une enquête à la Josh Lanyon : le pied ! Bon, pour moi les choses ont été différentes. Déjà je n’ai pas tant ris que ça dans ce livre. Pourtant, oui, l’humour est fortement présent, mais si au début un sourire peut facilement ourler nos lèvres à force j’ai plus levé les yeux aux ciels. Pourtant je suis très bon public, la moindre blague peut me faire rire, mais là ça n’a pas marché. Après c’est sûrement parce que je n’ai pas su m’attacher à Jefferson. J’ai souvent du mal avec les héros de toute façon, mais le fait qu’il ne sait jamais ce qu’il veut, qu’il change d’avis constamment et tout m’a plutôt ennuyer.

Ensuite parlons du deuxième personnage masculin important de ce livre : George. Jusqu’ici je n’ai pas parlé de lui, mais c’est un ancien ami de Jeff. On comprend assez vite qu’il y a une raison pour laquelle ils ont coupé les ponts, mais nous n’avons pas toutes les réponses tout de suite. En tout cas, malgré ça, George vient en aide à Jefferson à plus d’une reprise et on sent qu’il tient à lui à travers sa façon d’être. Par contre, la encore, je n’ai pas adhéré à son personnage… Il aurait clairement pu être mon personnage favori, mais ça n’a pas été le cas. Tout comme Jefferson on dirait qu’il ne sait jamais ce qu’il veut, ou pire : il le sait mais un coup l’accepte et la fois suivante le refuse. C’est donc encore plus frustrant. Par rapport à George, j’ai préféré Jefferson c’est dire…

Malgré tout ça, et le fait que je n’ai pas aimé les deux héros, je dois dire que j’ai quand même aimé ma lecture. Pourquoi ? Car l’enquête est vraiment bien. Au fond, c’est le plus important dans un tel livre. Et j’ai vraiment aimé cette dernière. Les réponses arrivent tardivement et comme il s’agit d’un sujet que je ne maîtrise pas, comme Jefferson en fait, alors j’ai été tout autant surprise que lui en apprenant la vérité.

Au final, je suis mitigé pour ce livre. J’ai plus qu’adoré l’enquête, mais pas les personnages qui la vivent. George et Jefferson ne m’ont en aucun cas donné envie de m’attacher à eux et l’humour ne m’a pas transcendé plus que ça. Malgré tout ça, si vous aimez les enquêtes je vous conseille ce livre car c’est vraiment le gros point positif de cette histoire !

Ma note : 3.5/5

Citations :

« — Mets-moi un peu au parfum, m’invita George. Quoi de neuf ? J’ai su que tu avais eu ton diplôme en juin dernier, mais à part ça ? Toujours fans de films de kung-fu ringards ?
— Carrément, dis-je avec un rictus. J’adore ces conneries-là. Tu te souviens de cet Halloween où tu t’étais déguisé en Power Ranger vert ?
George parut horrifié.
— Tu te souviens de ça ? Mais t’étais un bébé à l’époque !
— Je n’étais pas un bébé ! J’étais un…
Au fait, quel âge avais-je exactement à l’époque ? J’étais juste assez vieux pour me rappeler combien George était mignon dans ce déguisement trois fois trop grand pour lui. »

« George ne réagit pas immédiatement à mon soudain désarroi. Puis, son regard plongea dans le mien.
— Si tu veux me revoir, alors on se reverra.
Des mots si simples qui résonnaient comme une énigme à mes oreilles.
— Bien sûr que je…
Tout à coup, George se pencha vers moi et me fit taire d’un baiser.
Je restai ainsi plusieurs secondes, incapable de penser. George m’embrassait. Ses lèvres étaient chaudes, pleines, rien à voir avec Amy. C’étaient des lèvres d’homme, très masculines, adaptées aux miennes que je pinçai fermement. Mon oxygène se bloqua dans mes poumons et mes paupières papillonnèrent, de peur de le regarder en face.
Pourquoi fais-tu ça, George ? Pourquoi ?
Ce n’était pas un baiser insistant, mais George était déterminé. Pas de doute possible là-dessus. George était un homme, moi aussi et il m’embrassait. »

Publicités

Une réflexion sur “Jefferson Blythe (Service Press)

  1. Ping : Bilan Février 2019 – Les lectures d'Oriane

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s