Tales from the Shadowhunter Academy (VO)

tales-from-the-shadowhunter-academy-integrale-1174971Titre : Tales from the Shadowhunter Academy

Auteur : Cassandra Clare, Sarah Rees Brennan, Maureen Johnson et Robin Wasserman

Maison d’édition : Margaret K. McElderry Books

Collection : /

Date : 15 Novembre 2016

Papier : 12.50€

eBook : 9.14€

Résumé :

Simon Lewis has been a human and a vampire, and now he is becoming a Shadowhunter. The events of City of Heavenly Fire left him stripped of his memories, and Simon isn’t sure who he is anymore. He knows he was friend with Clary, and that he convinced the total goddess Isabelle Lightwood to go out with him… but he doesn’t know how. An when Clary and Isabelle look at him, expecting him to be a man he doesn’t remember… Simon can’t take it.
So when the Shadowhunter Academy reopens, Simon throws himself into this new world of demon-hunting, determined to find himself again. Whomever this new Simon might be.
But the Academy is a Shadowhunter institution, which means it has some problems. Like the fact that non-Shadowhunter students have to live in the basement. At least Simon’s trained in weaponry—even if it’s only from hours of playing D&D.
Join Simon on his journey to become a Shadowhunter, and learn about the Academy’s illustrious history along the way, through guest lecturers such as Jace Herondale, Tessa Gray, and Magnus Bane. These ten moving and hilarious short stories give a satifying epilogue to the Mortal Instruments series and providde tantalizing glimpses of what’s in store in the Dark Artifices.

Mon avis :

Simon Lewis est un personnage central de l’univers de The Mortal Instruments. D’abord simple terrestre, il est devenu un vampire puis un diurne pour au final faire le sacrifice ultime à la fin de la saga principale. Amnésique et de nouveau terrestre Simon a pu retrouver une partie de ses souvenirs grâce à l’aide de Magnus, Clary, Isabelle, etc. Dans ce recueil de nouvelle Simon va entrer à l’Academy Shadowhunters pour devenir un Chasseur d’Ombre.

Depuis le début de l’année j’ai beaucoup de mal à lire. Mais s’il y a bien une saga qui pourra toujours me redonner l’envie de lire, c’est bien The Mortal Instruments. Alors je me suis lancé dans ce recueil de nouvelle, malheureusement introuvable en français. C’est la raison pour laquelle j’ai mis autant de temps à le lire. Pocket Jeunesse n’est pas intéressé par une quelconque traduction de ce recueil, ce qui est dommage car il est vraiment important. Dans la suite de la saga on sait tous que Simon sera présent. Or, sans ces nouvelles il n’y aura aucune explication qui nous dira comment il est passé de terrestre à Chasseur d’Ombre…

Il y a en tout dix nouvelles, je vais en parler rapidement au cas par cas car il y a beaucoup à dire. Dans un premier temps nous avons l’arrivée de Simon à l’Academy. Nous découvrons ce lieu qui a pendant longtemps été laissé à l’abandon et les premiers nouveaux personnages. Pour une nouvelle qui introduit le recueil, je l’ai trouvé vraiment bien.

Dans la seconde nouvelle, nous apprenons le fonctionnement de l’Academy à travers les yeux de Simon. Avec lui il y a toujours beaucoup d’humour et c’est la raison qui fait que j’adore ce personnage. L’avoir en tant que héros est juste génial et nous permet d’en apprendre encore plus sur lui.

À partir de la troisième nouvelle nous avons le droit à des intervenants. Simon va donc avoir le droit à un cours particulier avec nul autre que Tessa Gray. À travers ses yeux nous allons avoir un long flash-back qui nous permet de rencontrer ses enfants, ceux qu’elle a eu avec Will. D’ailleurs quelle joie de le retrouver lui aussi, ainsi que Gabriel et Cecily !

Dans la quatrième nouvelle, c’est Catarina qui nous offrira un flash-back et ce dernier concernera James Herondale, le fils de Tessa. J’aime James depuis les nouvelles de Magnus, donc j’ai été plus qu’heureuse de le revoir et surtout de le suivre. Ça nous donne un avant goût de la prochaine saga. Surtout qu’avec lui nous rencontrons Thomas et Christopher Lightwood ainsi que Matthew Fairchild. J’offre maintenant autant d’amour à Matthew qu’à James et je me suis trouvé un personnage à haïr : Alastair Carstairs.

Pour la cinquième nouvelle, Simon est sur le point de finir sa première année à l’Academy. Mais avant que cela n’arrive, Robert Lightwood vient leur parler du cercle et de Valentin. C’est la première fois que Robert est autant mis en avant et grâce à ça nous découvrons Michael Wayland, son parabatai. Il fait partie des membres de cercle, avec Céline par exemple, dont on a le moins entendu parler car ils sont mort depuis longtemps. J’ai été très touché par cette nouvelle, par Michael surtout et j’ai évidemment eu du mal avec le jeune Robert sur la fin.

Sixième nouvelle et Simon entre en seconde année à l’Academy. Et l’intervenante ne va pas être n’importe qui car il s’agit d’Helen Blackthorn. Avec ce que lui a fait l’Enclave j’étais plus qu’heureuse de la revoir sur le devant de la scène. On nous montre toujours à quel point elle est forte et j’espère vraiment que son sort va évoluer dans le bon sens. À travers elle on en découvre plus sur sa famille, son côté fée et aussi la vie qu’elle mène en exil. Et je dois dire que la nouvelle m’a plus que surprise, surtout sur la fin !

Pour cette septième nouvelle, il n’y a pas d’intervenant. À la place, nous suivons Simon et ses amis lors d’une mission qui va mal se passer. Mais cela nous permet de revoir un personnage très important et qui, comme Helen, n’a pas eu un destin facile : Mark Blackthorn. Tout comme pour sa sœur j’ai été plus qu’heureuse de le revoir et il me tarde d’en savoir plus sur l’évolution de sa situation !

Dans la huitième nouvelle il est question de parabatai et notamment d’Emma Carstairs et de Julian Blackthorn qui sont sur le point de faire leur cérémonie. J’ai adoré le fait que l’auteure nous en dévoile encore plus sur cette histoire de parabatai. Jusqu’ici nous connaissions le lien qui unis deux personnes qui le sont, ainsi que ce qu’ils vivent au quotidien et à la mort de l’un des deux. Mais là, nous en apprenons plus sur la cérémonie et comment les personnages en arrivent là, ce qui était très instructif.

Neuvième nouvelle, la fin est proche et dans le même temps j’ai lu la meilleure nouvelle du recueil. Il faut dire que si suivre Simon est déjà un plaisir, suivre dans le même temps Alec et Magnus est encore mieux ! Cette fois nos héros vont avoir la surprise de trouver un adorable bébé sur les marches de l’Academy et ils vont devoir s’en occuper jusqu’à ce qu’ils sachent ce qu’ils vont pouvoir en faire. C’était adorable à souhait, j’ai eu les larmes aux yeux à plus d’une reprise et pour dire vrai j’en redemande encore !

Dixième et dernière nouvelle, il est temps pour Simon de faire sa cérémonie pour devenir un Chasseur d’Ombre. Cette nouvelle est celle qui m’a apporté le plus d’émotion avec la précédente. Il est difficile de la lire sans ressentir un énorme élan d’amour, de tristesse, de joie et de colère face à ce qu’il se passe. Je ne peux rien dire de plus, mais l’auteure m’a surprise, m’a fait pleurer et m’a conquise en même temps.

C’était un long recueil, de plus de six cents pages à lire en anglais. J’aurais sûrement encore plus apprécié ma lecture en français, bien sûr, mais je suis heureuse d’avoir passé le cap de ma difficulté avec l’anglais. Ce recueil a, à mon sens, une importance capitale pour la série. Simon grandit dans ce tome et il en reste un des personnages central. En plus nous en découvrons beaucoup d’autres qu’il est fort possible que nous revoyions comme Beatriz ou Julie. J’ai d’ailleurs eu un coup de cœur pour George, que j’aurais aimé voir encore plus au fil des pages.

De plus les flash-back que les différents personnages nous montrent nous permettent d’en apprendre plus sur l’univers, les futures sagas mais aussi les anciennes. Cassandra Clare n’en a jamais fini de développer son univers et c’est avec plaisir que je continuerais de la suivre, même sur ce qui ne sortira jamais en France !

Là où le recueil de Magnus m’avait laissé un goût un peu amer, car certaines nouvelles étaient peu intéressantes, ici nous avons un recueil vraiment passionnant. Chaque nouvelle apporte quelque chose et à le don de nous rendre un peu plus accro à cet univers !

Ma note : 5/5
♥ Coup de cœur ♥

Citations :

« “We all change the world, with every day of living in it, » Magnus said. « You just have to decide HOW you want to change the world. » »

« “But I know your blood doesn’t define you. What defines you is the choices you make. If I’ve learned anything this year, it’s that. And I also know that loving someone–even when it’s scary, even when there are consequences–is never the wrong thing to do. Loving someone is the opposite of hurting her.” »

« If you saw humanity as I can see it, Uncle Jem said, a whisper in his mind, a lifeline. There is very little brightness and warmth in the world for me. I am very distant from you all. There are only four points of warmth and brightness, in the whole world, that burn fiercely enough for me to feel something like the person I was. Your mother, your father, Lucie, and you. You love, and tremble, and burn. Do not let any of them tell you who you are. You are the flame that cannot be put out. You are the star that cannot be lost. You are who you have always been, and that is enough and more than enough. Anyone who looks at you and sees darkness is blind. »

Une réflexion sur “Tales from the Shadowhunter Academy (VO)

  1. Ping : Bilan Octobre 2019 – Les lectures d'Oriane

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s