L’ombre d’une chance

LANYON-Josh-L---ombre-d---une-chanceTitre : L’ombre d’une chance

Auteur : Josh Lanyon

Maison d’édition : MxM Bookmark

Collection : Mystère

Date : 13 Juin 2014

Papier : /

eBook : 2.99€

Résumé :

Il y a plus d’un siècle, l’illusionniste David Berkeley s’est suicidé dans son manoir au bord de la mer, condamnant ainsi son esprit à errer pour l’éternité. Du moins, c’est ce que raconte la légende locale…
Le Professeur Rhys Davies, un para-psychologue à mi-temps, écrit un livre sur les lieux hantés de Californie et il croit que les ruines de la Maison Berkeley pourront lui servir dans un chapitre terrifiant – s’il parvient à accéder à la propriété. Le seul obstacle est le troublant policier et gardien auto-proclamé du domaine, Sam Devlin.
Et quand on parle d’obstacles, Devlin en est un grand. Mais vous savez ce qu’on dit. Plus on s’élève et plus dure sera la chute…

Mon avis :

Rhys Davies écrit un livre sur plusieurs lieux hanté et après sa rencontre avec Oliver, il va avoir la possibilité d’approcher la demeure d’un illusionniste mort il y a plus d’un siècle : David Berkeley. Une légende raconte que son esprit erré et hante les lieux depuis sa mort et Rhys est bien déterminé à savoir le fin mot de l’histoire. Enfin… Si Sam Devlin, le neveu d’Oliver, veut bien le laisser faire. Car le policier à beau être sexy à souhait et il surtout un obstacle de taille pour Rhys qui n’a que quelques jours sur le domaine avant de devoir rentrer chez lui.

Après avoir dévoré six livres et une nouvelle je peux le dire : je suis définitivement fan de Josh Lanyon ! J’adore son style et dès les premières lignes je suis happé dans une histoire troublante, mystérieuse et parfois même angoissante ! Alors quand j’ai vu que dans ma pile de livres à lire j’avais une nouvelle de Josh Lanyon, je n’ai pas hésite une seconde avant de la lire et je ne regrette pas une seule seconde mon choix.

Rhys est un jeune homme qui, même s’il ne croit pas vraiment aux esprits, écrit un livre sur les lieux hantés. Et si le manoir de feu David Berkeley semble une aubaine pour lui et son livre, il va vite déchanter en croisant ce qu’il prend clairement pour un fantôme. Seul souci : avec Sam Devlin dans les pattes, il a du mal à en savoir plus sur cette histoire d’esprit errant.

À nouveau la plume de Josh Lanyon m’a enchanté. J’ai retrouvé l’aura mystérieuse et angoissante que j’avais adorée dans Le fantôme aux chaussettes jaunes et dans les Adrian English ! Toute cette histoire de fantôme, mort décapité, qui revient hanter son ancien lieu de vie est un pur régal ! Durant tout le temps de ma lecture, l’auteur à réussi à me faire douter de ce dont j’étais pourtant sûr au début. Et même si j’ai deviné la fin grâce à un détail donné subtilement par l’auteur, je n’en reste pas moins conquise par cette lecture.

Le seul bémol à mon goût c’est le fait que ce soit une nouvelle… C’est beaucoup trop court et avant de m’en être rendu compte j’étais arrivé au bout de ma lecture… C’est dommage, car une histoire plus longue aurait permis de développer encore plus l’intrigue, les révélations de fin et la relation entre Sam et Rhys. Mais après je suis une éternelle insatisfaite et je n’en aurais jamais assez surtout quand il s’agit d’histoire aussi bien que celles de Josh Lanyon !

Ma note : 4.5/5

Citations :

« — La parapsychologie est une science, répliquai-je avec fermeté.
— Oui, une science bizarre.
Il me considéra avec déplaisir.
— Ça doit être passionnant, ajouta-t-il enfin.
Plantant ses mains sur ses cuisses musclées, il se leva.
— D’accord, M. Pieces. Je n’arrive pas à imaginer qu’on puisse inventer une histoire aussi stupide. Prenez une chambre et faites comme chez vous. Je suis à l’étage sur la gauche. Il y a des draps et des serviettes propres dans le placard au fond du couloir.
J’arrêtai de masser mon épaule, le fixant d’un regard incertain.
— C’est tout ? Vous retournez vous coucher ?
— Vous aviez d’autres projets, Professeur ? »

« Il étudia mon visage pendant un moment. J’avais beaucoup bu, et je me demandai si cela se voyait. Je ne bredouillais pas ni rien, mais je me sentais… détendu.
— Oui, il y a quelque chose… dit-il lentement.
Et il se pencha en avant, et il embrassa ma bouche ouverte de stupéfaction.
Comme Devlin semblait légèrement inapte socialement parlant, je fus étonné par la qualité de ce baiser. Il n’avait pas l’apparence d’un expert en séduction, mais cette bouche – nonchalamment et fermement pressée contre la mienne – avait eu beaucoup d’entraînement. Je me surpris à me demander vaguement qui aurait osé l’embrasser… et ce que je faisais à l’embrasser, alors que je n’étais même pas sûr de l’apprécier. »

Publicités

Une réflexion sur “L’ombre d’une chance

  1. Ping : Bilan Février 2018 – Les lectures d'Oriane

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s