Thylane se cherche… – Tome 1 (Service Press)

Capture d’écran 2019-04-24 à 17.07.39Titre : Thylane se cherche… – Tome 1 : Ils vécurent heureux mais pas ensemble

Auteur : Naomi Quetzal

Maison d’édition : Nisha Éditions

Collection : Feel Good

Date : 16 Mai 2019

Papier : 14.90€

eBook : 9.99€

SERVICE PRESS

Résumé :

Ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants.
Franchement, si c’était aussi simple, ça se saurait !
Thylane est une jolie jeune femme de 35 ans à qui tout semble réussir. Célibataire, sa vie est à la fois simple et compliquée, car Thylane veut tout et son soit disant contraire ! C’est une néo-féministe qui veut s’épanouir professionnellement, s’assumer financièrement, avoir des enfants, une vraie vie de famille, le tout en préservant sa liberté et son indépendance bien sûr !
Avec humour et recul, elle revient sur ses aventures amoureuses, de son premier bisou à sa dernière relation plutôt très sérieuse.
Grâce à Thylane, l’auteur donne la possibilité au lecteur, tout au long des trois tomes de sa série, de se poser toutes les questions – plus ou moins évidentes – du parcours sentimental. Faut-il toujours dire la vérité à son conjoint ? Le couple libre est-il possible ? Peut-on aimer toute sa vie la même personne ? Avoir du désir pour une personne du même sexe, est-ce être homo ou simplement bi ? Au fil des aventures de Thylane, de ses doutes, de ses décisions, de ses questions, le lecteur se découvre, se surprend et s’enrichit.

Mon avis

Déjà, je souhaite vivement remercier Nisha Éditions pour ce Service Press et pour leur confiance.

Pour une fois je ne vais pas commencer ma chronique pas un résumé du livre, tout simplement car il est impossible de bien le résumé. Je dirais donc simplement que l’histoire, c’est celle de Thylane et au détour de nombreuse anecdotes, de blague  et d’explication détaillée elle va nous parler de sa vie et de celle de ses proches.

Il faut savoir que je n’avais jusqu’ici jamais lu de livre Feel Good. Pourtant j’en entends beaucoup parler depuis plusieurs mois, mais je n’ai jamais franchi le pas. Pour ceux qui ne savent pas ce que sait, un Feel Good, c’est un livre qui fait du bien et qui vous fait vous sentir bien. En soi, c’est le genre de livre que tout le monde devrait lire !

Ici, pour ce Feel Good, nous suivons Thylane et je confirme, elle m’a donné le sourire à plus d’une reprise. J’ai pris mon temps pour lire ce roman car j’ai trouvé qu’il ne fallait pas se dépêcher. Chaque chapitre est sur un sujet très précis (exemple : le premier baiser ou encore le gendre idéal) et c’est intéressant d’avoir le point de vu de Thylane puis de prendre une pause pour réfléchir au sujet à son tour.

Évidemment, tous les chapitres ne correspondront pas à votre vie, selon votre âge, votre façon de faire, votre situation, etc. Mais c’est ainsi que moi j’ai apprivoisé ce livre. J’ai lu un chapitre puis je l’ai comparé à ma vie, à la façon dont j’ai ou j’aurais réagi selon la situation exposé, etc. Dit comme ça, on dirait que ma lecture a été plutôt lourde, mais c’est loin d’être le cas !

Thylane a beaucoup d’humour et au fil des pages il y a des illustrations qui peuvent faire sourire ou réfléchir. Et je trouve que ces deux mots sont vraiment ceux qui définissent ce livre. Il fait sourire car Thylane, et donc l’auteure bien entendu, amène les choses de manière à ce que ce soit léger. Et en même temps, les thèmes abordés sont sérieux et il y en a obligatoirement qui vont vous toucher personnellement.

Au final c’est une énorme surprise pour moi. J’ai été intéressé par ce livre par rapport au titre, que j’ai trouvé très originale et plutôt osé. Puis, le fait que ce soit un Feel Good m’a d’autant plus intéressé, c’était l’occasion pour moi de découvrir ce genre. Et je suis très heureuse d’avoir accepté ce Service Press car vraiment, Ils vécurent heureux mais pas ensemble, devrait être lu par beaucoup de gens. C’est un livre dans lequel on se retrouve, on se découvre et on apprend ce que l’on pourrait être ou au contraire ce que l’on ne souhaite surtout pas devenir. Je le conseil donc à qui le souhaite où à toutes personnes un minimum curieux !

Ma note : 4/5

Citations :

« Je mesure bien 1 m 73, mais je pèse 63 kg. Et comme beaucoup de filles, je suis au régime et je n’arrive pas à perdre mes fameux « 3 kg en trop » Ah, si seulement nous pouvions vivre dans un monde où le chocolat ne fait pas grossir… Enfin, je ne me plains pas trop. Dans l’absolu, je me trouve plutôt pas mal. Je ne suis pas une bombe, mais j’ai du charme. Lorsque j’attache mes cheveux bouclés, cela me donne une apparence de « belle fille idéale », mais je sais bien que mon regard et mon sourire peuvent laisser penser que l’on ne me donnerait pas forcément le bon Dieu sans confession.
Simple et compliquée à la fois, je suis une de ces femmes qui veulent tout et son contraire. Une néo-féministe qui veut s’épanouir professionnellement et s’assumer financièrement tout en ayant les enfants et la vie de famille qui va avec, l’amour sécurisant tout en préservant sa liberté, manger des tartines de Nutella tout en gardant sa taille 36.
Très sociable mais aussi très casanière, je peux être aussi futile que profonde, aussi calme que dynamique, aussi réfléchie que spontanée ou encore aussi responsable que gamine. Partagée entre la poursuite de rêves inaccessibles et mon pragmatisme à toute épreuve, entre mon envie de tour du monde tout en payant le crédit de mon T3 lyonnais, me posant mille questions tout en en oubliant les réponses, j’essaie de concilier ma quête d’absolu avec les concessions qu’impose le quotidien. Bref, je dois avouer que je suis difficile à suivre mais que tout ce petit mélange fait de moi, d’après mon entourage, une petite nana attachante. »

« C’est dans ma vie amoureuse que je me suis retrouvée le plus souvent démunie : faut-il toujours dire la vérité à son conjoint ? Le couple libre est-il possible ? Peut-on aimer toute sa vie la même personne ? Avoir du désir pour une personne du même sexe, est-ce être homo ou bi ? Vous allez peut-être me dire qu’on ne peut répondre à ces questions universellement, qu’il y a autant de réponses que de situations et de personnes. Je ne peux qu’acquiescer. J’aurais pourtant adoré qu’il existe un petit guide pratique présentant toutes les options possibles d’histoires amoureuses, avec avantages et inconvénients. »

« Mais que signifie aimer quand on a 3, 6 ou 9 ans ?
C’est aimer comment ?Avec quelle intensité ?
Cela paraît en tout cas beaucoup plus simple qu’à l’âge adulte.
« Dis-moi, pourquoi es-tu amoureuse de lui ?
— Parce qu’il joue trop bien au foot ! »
Vous êtes d’accord, mesdames, ce critère est loin d’être suffisant à l’âge adulte !
« Et toi, pourquoi es-tu amoureux d’elle ?
— Parce qu’elle est belle ! »
Vous êtes d’accord messieurs… euh non, finalement ce critère peut parfois suffire !
« J’aime Sarah, j’aime Luna et j’aime aussi Emma. »
À trois ans, on peut avoir trois amoureuses. À l’âge adulte aussi ; mais généralement, on ne s’en vante pas autant ! »

Une réflexion sur “Thylane se cherche… – Tome 1 (Service Press)

  1. Ping : Bilan Juin 2019 – Les lectures d'Oriane

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s