La Cité du ciel – Tome 1 (Service Press)

la-cite-du-ciel-tome-1-1161177Titre : La Cité du ciel – Tome 1

Auteur : Amy Ewing

Maison d’édition : Robert Laffont

Collection : Collection R

Date : 14 Février 2019

Papier : 18.90€

eBook : 12.99€

SERVICE PRESS

Résumé :

Sera ne s’est jamais sentie à sa place parmi son peuple, les Céruléennes. Curieuse de tout, elle questionne sans cesse ses trois mères, sa meilleure amie Leela et même la Grande Prêtresse.
Elle attend aussi avec impatience le jour ou le cordon qui relie la Cité du Ciel au monde d’en dessous sera rompu, permettant aux Céruléennes de partir en quête d’une nouvelle planète d’attache.
Mais lorsque Sera est choisie comme sacrifice pour rompre le cordon, elle ne sait quoi ressentir. Pour sauver sa Cité et ses concitoyennes, elle doit se précipiter du bord du prix de sa vie.
Sauf que tout ne se passe pas comme prévu et qu’elle survit à sa chute, atterrissant en un lieu appelé Kaolin. Sera a entendu des histoires sur les humain qui y habitent et elle ne tarde pas à se rendre compte que les mises en garde de ses mères étaient justifiées.

Mon avis :

Déjà, je souhaite vivement remercier Robert Laffont pour ce Service Press et pour leur confiance.

Sera est une Céruléennes, mais elle se sent différente des autres. Elle ne trouve pas sa place, ni l’amour, parmi les siens. Et quand elle va être choisie comme Élu pour sacrifier sa vie pour le bien de son peuple, plus rien ne va aller. Dès lors sa vie entière va basculer et elle n’a aucune idée de ce qu’il adviendra dans le futur.

La première chose qui m’a attiré dans ce roman, c’est sa couverture. Je l’ai trouvé sublime, sûrement l’une des plus belles qu’il m’ait été donné de voir. Et pourtant je lis beaucoup. Je dois avouer ne pas connaître la série Le Joyau, que l’auteure a écrite, mais beaucoup en parle en bien. Au vu de ces deux détails-là, j’ai voulu découvrir cette histoire. Surtout que dès le résumé, on nous vend du rêve !

Nous découvrons donc Sera, une jeune fille qui a bien dû mal à trouver sa place dans une société très spéciale. En effet elle vit entourée uniquement de femmes, qui se marient par trois et qui ont chacune un rôle bien précis dans leur vie de couple et de famille. J’ai trouvé cette idée vraiment intéressante. Cela change de ce que l’on peut lire habituellement dans les livres. Le problème de Sera, c’est qu’elle ne sait pas ce qu’elle va pouvoir faire de sa vie. La seule chose qui l’intéresse c’est le cordon qui relie sa cité au monde du dessous, mais personne n’est en charge du cordon depuis longtemps. Et avec ça, elle cache un secret qui la pèse un peu plus chaque jour. Je vais être honnête, je n’ai pas su m’attacher à Sera. Au début je pensais qu’elle serait exactement le type de personnage qui pourrait me plaire, mais plus j’ai avancé dans l’histoire, moins je l’ai supporté…

Avec elle, nous avons le droit à beaucoup de personnages. Je vais me concentrer sur certains et faire de mon mieux pour ne spoiler personne. Nous avons en premier, Leela, la meilleure amie de Sera. Elles sont très proches et j’ai bien plus apprécié son personnage à celui de Sera. Et ensuite nous avons Léo et Agnes. Je n’ai pas su apprécier ces faux jumeaux. Ils ont tous les deux un caractère bien à eux, et l’un comme l’autre ils m’ont assez énervé. Des deux, je ne saurais dire lequel m’a le moins fait lever les yeux aux ciels.

Évidemment, une histoire ne se construit pas uniquement avec des personnages. Il y a aussi une intrigue. Et là aussi, pour moi, ça a coincé. Elle met énormément de temps à commencer au point où il m’aura fallu bien du courage pour aller au bout de ma lecture. Cependant le fait que nous ayons plusieurs points de vue (ceux des personnages cités plus haut) étaient très intéressants. Ça nous éviter de rester toujours au même endroit. Nous avions une vision globale de l’histoire et chaque personnage apportait quelque chose que les autres n’avaient pas.

Au final, je ressors assez triste de cette lecture. Moi qui m’attendais à découvrir un véritable petit bijou, je me retrouve avec un livre qui ne m’a fait ni chaud, ni froid. Cependant, je sais que mon avis n’est pas universel. Ce livre n’aura aucun souci à ce faire son public surtout que le prochain tome sera déjà le dernier. L’histoire pourra donc être découverte d’une seule traite si vous êtes un peu patient. Et je suis sûre que contrairement à moi, vous passerez un bon moment en compagnie de Sera et des autres. Ou en tout cas, je l’espère, car chaque livre mérite d’avoir son public.

Ma note : 2.5/5

Citations :

« — Qu’est-ce que tu as vu ? demanda Agnès.
— Grand-mère McLellan, charmante comme à son habitude, ironisa Leo. Robert et sa mère, avec qui je faisais des anges dans la neige. J’ai vu son amie lui donner le collier et j’ai aperçu ses trois mères. C’est bizarre, hein ? Trois mères ?!
— Je les ai vues moi aussi. Ainsi que sa cité de verre.
— Comment conçoivent-elles les bébés ? Je n’ai pas vu d’hommes !
— Je sais. C’est merveilleux, non ? (Elle se rallongea.) Une cité sans hommes !
— Merci… »

« Craindre de mourir, c’est craindre de vivre. »

3 réflexions sur “La Cité du ciel – Tome 1 (Service Press)

  1. Ping : Bilan Mai 2019 – Les lectures d'Oriane

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s