La Passe-miroir – Tome 2

la-passe-miroir-livre-2-les-disparus-du-clairdelune-680317Titre : La Passe-miroir – Tome 2 : Les disparus du Clairdelune

Auteur : Christelle Dabos

Maison d’édition : Gallimard jeunesse

Collection : Pôle Fiction

Date : 29 Octobre 2015 / 1 Mars 2018 (poche)

Papier : 19€ / 9.40€ (poche)

eBook : 8.49€

Résumé :

Fraîchement promue vice-conteuse, Ophélie découvre à ses dépens les haines et les complots qui couvent sous les plafonds dorés de la Citacielle. Dans cette situation toujours plus périlleuse, peut-elle seulement compter sur Thorn, son énigmatique fiancé ? Et que signifient les mystérieuses disparitions de personnalités influentes à la cour ? Ophélie se retrouve impliquée malgré elle dans une enquête qui l’entraînera au-delà des illusions du Pôle, au coeur d’une redoutable vérité.

Mon avis :

Après mon énorme coup de cœur pour le tome 1, je n’ai pu que continuer ma découverte de La Passe-miroir. Cet univers aussi enchanteur que complexe ne m’a pas quitté alors même que je ne pouvais pas lire la suite. Maintenant que c’est fait, j’ai hâte de pouvoir en parler même s’il me faudrait bien plus qu’une chronique pour pouvoir véritablement discuter de ce livre.

Nous  retrouvons Ophélie exactement là où nous l’avions laissé : alors qu’elle s’apprêtait à aller voir Farouk car elle a besoin de sa protection. Nous découvrons donc une nouvelle facette de la Citacielle. J’ai adoré en savoir plus sur cette arche qui, je n’en doute pas, recèle encore de bien des mystères. Pour en revenir à Ophélie, son personnage me plaît toujours autant. Elle continue de découvrir un univers qui la dépasse, mais elle commence vraiment à comprendre comment il marche. C’est intéressant de voir l’évolution qu’elle a subit entre ce tome et le premier.

Évidemment cette histoire ne serait rien sans Thorn. Durant le premier tome, j’avais réussi à m’attacher à lui. Il y a pourtant plus d’une révélation à la fin du premier tome qui aurait pu me faire haïr le personnage, mais il n’en est rien. Christelle Dabos arrive à nous faire aimer ce personnage qui, pourtant, n’a rien d’appréciable au premier abord. Il n’est pas beau, sympathique, aimable et j’en passe. Pourtant, à travers ce tome, j’ai continué à l’apprécier de plus en plus. Et vu ce qui se passe à la fin de ce tome, j’ai plus que hâte de voir ce qu’il va devenir !

Si j’adore Thorn, mon personnage favori reste quand même Archibald. Ce cher ambassadeur a eu une place maîtresse dans ce tome pour mon plus grand bonheur. Malheureusement, il n’en reste pas moins quelqu’un d’assez peu présent directement. Mais nous continuons à le comprendre petit à petit et mon cœur c’est serré après certaine révélation ou passage le concernant. J’espère qu’il sera toujours présent dans la suite, sinon le livre n’aura pas la même saveur.

Avec ce tome, je ne peux que parler des familles de nos deux héros. Berenilde, la tante de Thorn a elle aussi une place des plus importantes dans ce second volume. Elle est enceinte de Farouk et cette grossesse est sur toutes les lèvres. Et si dans le premier tome j’avais été loin d’apprécier son personnage, ici je m’y suis attaché. Et il est clair que quand je relirais le premier tome, j’aurais en tête la façon dont elle était dans le second et que je la verrais sous un autre œil. Avec elle, nous avons toutes la famille d’Ophélie. Ils ne sont pas tous présent, mais ils sont déjà un certain nombre. J’ai adoré revoir ses frères et sœurs qui m’ont fait beaucoup rire avec leurs réactions. Sa mère est un personnage plutôt originale et je suis très heureuse d’avoir revu son grand-oncle ainsi que la tante Roseline.

Je pourrais continuer de parler des personnages pendant longtemps tant il y en a. Que ce soit Renard, qui récupère un rôle des plus intéressant. Gaëlle que j’aurais aimé voir plus longuement. Vladislava, que j’aurais adoré découvrir plus en détail. Cunégonde qui est haute en couleur. Le baron Melchior et ses tenues toujours aussi improbables. Le Chevalier que je n’apprécie toujours pas, mais qui reste présent. La Mère Hildegarde et ses oranges que j’adorerais goûter. Ou encore les Valkyries que j’aurais adoré voir en action. Et j’en passe car tous les citer me prendrait trop de temps.

Mais je vais quand même parler d’un dernier personnage et pas des moindres : Farouk ! Ce tome nous permet de le mettre bien plus en avant et autant dire qu’il y a beaucoup à dire sur lui. C’est un esprit de famille qui ressemble à un enfant dans un corps d’adulte et qui est obsédé par son Livre. J’ai adoré le découvrir plus en détail à travers quelques flash-back. C’est un personnage très complexe qu’il est facile de détester au premier abord. Mais quand on le découvre plus en détail on se rend compte qu’il est plus intéressant et moins antipathique que ce qu’on pourrait croire. En fait, cette façon de le décrire vaut pour tous les personnages de ce roman. La première impression que l’on se fait sur eux est souvent fausse. Ils nous montrent une facette d’eux, puis nous en découvrons d’autres et petit à petit et ils nous apparaissent sous un nouveau jour.

Christelle Dabos continue de me convaincre avec son univers toujours aussi grandiose, attirant et dangereux à la fois. J’ai adoré les intrigues qui se jouent, car oui il n’y en a pas qu’une, même si elles finissent tôt ou tard par se mélanger. La fin m’a surprise sur plus d’un point et il me tarde de pouvoir commencer le prochain tome. Ophélie, Thorn, Archibald et tous les autres personnages ne me quittent plus depuis que j’ai commencé cette saga. Quand je ne peux pas lire la suite de leurs aventures, comme en ce moment, je ne cesse de m’imaginer ce qui va leur arriver. Il y a tant de possibilités et pourtant je suis sûre d’être surprise car c’est ce qu’à fait Christelle Dabos du début du tome 1 jusqu’à la fin du tome 2. Alors il est évident qu’elle continuera avec le tome 3 et avec le dernier tome quand il sortira. D’ailleurs j’ai déjà mal au cœur de devoir attendre cette future sortie alors qu’il me reste encore un tome entier à lire. J’espère qu’il ne tardera pas trop et en attendant, je vais essayer de me trouver du temps pour découvrir la suite des aventures d’Ophélie !

Ma note : 5/5
♥ Coup de cœur ♥

Citations :

« — Vous devriez nettoyer le sang et réparer la fenêtre avant de recevoir vos visiteurs, ne put-elle s’empêcher de sermonner Thorn. Ne donnez pas aux gens des raisons supplémentaires de vous trouver douteux.
Sans lever le nez de son catalogue, Thorn sortit sa montre à gousset et, au lieu de consulter l’heure, il la serra énergiquement dans son poing.
— Vous m’avez voulu honnête avec vous. Vous apprendrez donc que vous n’êtes pas pour moi qu’une paire de mains. Et je me contrefiche que les gens me trouvent douteux, du moment que je ne le suis pas à vos yeux. Vous me la rendrez lorsque j’aurai tenu toutes mes promesses, maugréa-t-il en tendant sa montre à Ophélie sans remarquer son expression ahurie. Et si vous doutez encore de moi à l’avenir, lisez-là. »

« — Cette cousine doit mal vous connaitre pour voir en moi votre faille. La vérité, c’est que vous ne vous reposez jamais sur personne.
Thorn cessa aussitôt de s’intéresser à la parade costumée et abaissa vers Ophélie son regard d’oiseau de proie.
— Vous voulez régler tous les problèmes par vous même, poursuivi-telle d’une voix épaisse, quitte à utiliser les gens comme des pièces d’échiquier, quitte à vous faire détester du monde entier.
— Et vous me détestez encore ?
— Je crois que non. Plus maintenant.
— Tant mieux, grommela Thorn entre ses dents. Parce que je ne me suis jamais donné autant de mal pour ne pas être détesté de quelqu’un. »

« Ophélie contempla l’obscurité chaude où elle se tenait blottie. À cette seconde, elle sut enfin avec une absolue certitude où se trouvait sa place. Ce n’était pas au Pôle, ce n’était pas sûr Anima. C’était à l’endroit précis où elle se tenait maintenant. Aux côtés de Thorn. »

« — La première fois que je vous ai vue, je me suis fait une piètre opinion de vous. Je vous croyais sans jugeote et sans caractère, incapable de tenir jusqu’au mariage. Ça restera à jamais la plus grosse erreur de ma vie. »

Une réflexion sur “La Passe-miroir – Tome 2

  1. Ping : Bilan Avril 2019 – Les lectures d'Oriane

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s