Sœurs de coeur (Service Press)

soeurs-de-coeur-1154973Titre : Sœurs de coeur

Auteur : Salla Simukka

Maison d’édition : Hachette

Collection : /

Date : 2 Janvier 2019

Papier : 12.90€

eBook : 8.99€

SERVICE PRESS

Résumé :

Un étrange hiver s’est abattu sur la ville. Peu à peu, le froid glace le cœur des hommes. Et seule Alice semble s’en rendre compte.
Mais une simple libellule va tout changer. Intriguée par ses ailes couleur de l’arc-en-ciel, Alice la suit, tombe… et n’arrête plus de tomber.
Elle se réveille dans un endroit merveilleux : le pays des sœurs. C’est là qu’elle rencontre Océane, sa future meilleure amie. Ensemble, elles découvrent des créatures enchantées. Ensemble, elles partent à la recherche d’histoires oubliées. Et ensemble, elles devront affronter la reine Lili, qui veut ensevelir le monde sous un hiver éternel…

Mon avis :

Déjà, je souhaite vivement remercier Hachette pour ce Service Press et pour leur confiance.

Alice est une jeune fille plutôt curieuse. Un jour, alors qu’elle va suivre une libellule, elle va commencer à vivre une aventure extraordinaire. Et plus que tout, elle va avoir le devoir de sauver son monde qui s’est retrouvé piégé dans un hiver éternel. Et pour cela elle va avoir l’aide d’Océane, une autre jeune fille avec qui elle va rapidement ce lié d’amitié.

Rien qu’en lisant le résumé j’ai été intrigué. Car il faut l’avouer, cela m’a fait penser au classique d’Alice au pays des merveilles. Entre le prénom de l’héroïne, le fait qu’elle va se retrouver dans un endroit merveilleux après avoir suivi un animal, etc : tout m’a ramené à Alice. Et si je n’ai jamais lu directement le livre de Lewis Carroll je connais quand même bien l’histoire et j’adore cet univers. Alors j’ai eu envie de lire cette histoire à son tour.

Il y a vraiment beaucoup de choses qui ramènent à Alice au pays des merveilles. Simples clins d’œil de la part de l’auteur ou véritable hommage, je ne saurais le dire. Mais en tout cas les faits sont là. Et j’avoue que si j’espérai quelque chose comme ça, au final j’ai été assez déçu. Pas à cause du rapprochement avec l’œuvre de Lewis Carroll, mais parce que c’était trop enfantin pour moi. Le livre n’est pas mauvais, mais ce n’est pas mon style de lecture.

L’histoire est bien, les aventures d’Alice et d’Océane vous feront sûrement sourire et cela peu même aller jusqu’à vous émouvoir suivant certain passage. Cependant c’est une lecture plus axée pour des enfants tant les choses sont rapide et vont droit au but. Parfois cela a été trop vite à mon goût. J’aurais aimé plus de description et plus d’interactions aussi avec cet autre monde.

Malgré cela, je n’ai pas passé un si mauvais moment que ça avec Sœurs de cœur. Le roman est très court, alors il se lit d’une traite. Et j’ai surtout aimé la dernière partie du livre qui nous permet de mieux comprendre un personnage clé de l’histoire.

Donc oui, je n’ai pas eu de coup de cœur pour ce livre. Cependant je le recommande à pas mal de gens quand même. Si vous avez des enfants, ça peu être très intéressant. Mais pas seulement, il peut aussi fortement plaire à des adultes. Tout dépend de votre façon de lire et des genres que vous aimez.

Ma note : 3/5

Citations :

« Depuis son plus jeune âge Alice avait deux amies imaginaires: Alice-Miroir et Alice-Ombre. La première était son reflet dans la glace, la seconde son ombre. Elle s’adressait souvent à ses amies dans sa tête, tout en sachant pertinemment qu’elles n’étaient pas réelles. » 

« Les roses chantantes s’épanouissaient dans de grands buissons que les fillettes pénétrèrent en rampant. Elles étaient merveilleuses, tant leurs couleurs étaient variées. Une même branche pouvait porter une fleur pâle à côté d’un rouge. Toutes les nuances y étaient représentées, du blanc le plus pur au pourpre le plus foncé. Certaines avaient des pétales d’un rose clair un peu plus délicat sur les bords et d’une écarlate flamboyant à l’intérieur. Cela dit, Alice n’entendait aucun chant.
— Mais elles ne chantent pas ? demanda-t-elle à Océane tandis qu’elles étaient assises côte à côte au cœur du buisson.
— Chut. Attends, murmura-t-elle. Elles se turent. Au bout d’un moment, le chant commença. D’abord si doucement qu’Alice pensa que ce pouvait être le fruit de son imagination ; mais il évolua crescendo.
Les roses chantaient vraiment. Chaque fleur avait une voix distincte et sa propre ligne mélodique, le plus merveilleux étant surtout qu’elles s’harmonisaient toutes parfaitement ensemble. Si le chant des roses n’avait pas de paroles, il avait des parfums. Et eux aussi étaient tous différents. Outre celui de rose, il exhalait bien d’autres arômes agréables : citron, gingembre, cannelle, vanille, rosée du matin, gazon fraîchement tondu, linge propre, forêt de conifères chauffée par le soleil, myrtilles, pluie nocturne, vent sur le lac, matin d’automne.
— C’est l’endroit le plus merveilleux au monde, chuchota Alice, presque sans voix.
Puis elles se nichèrent parmi les roses et se livrèrent bientôt à un profond sommeil. Les cinq lunes de Sororlande baignaient le ciel de leur douce lumière. »

 

Publicités

Une réflexion sur “Sœurs de coeur (Service Press)

  1. Ping : Bilan Janvier 2019 – Les lectures d'Oriane

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s