Light Years – Tome 1 (Masse Critique)

light-years-tome-1-1113758Titre : Light Years – Tome 1

Auteur : Kass Morgan

Maison d’édition : Robert Laffont

Collection : Collection R

Date : 11 Octobre 2018

Papier : 18€

eBook : 5.49€

SERVICE PRESS

Résumé :

Vous rêvez de gloire, de batailles et d’honneurs militaires ? Commencez donc par connaître votre ennemi…
Bienvenue à l’Académie aérospatiale de Tétra, où viennent d’être admis pour la première fois des candidats issus des confins de la galaxie.
À des années-lumière de leurs planètes d’origine, Vesper, Arrann, Orèlia et Cormak portent chacun leur lot de terribles secrets, et s’engagent dans des amours interdites qui mettent en danger le fragile équilibre de l’Académie.
Et si la menace principale ne venait pas des redoutables Spectres, avec leur puissance de feu colossale, mais plutôt des cadets eux-mêmes ?

Mon avis :

Je souhaite vivement remercier Babelio et Robert Laffont qui, grâce à la Masse Critique, m’ont permis de découvrir ce livre.

Cormak, Arrann, Orèlia et Vesper viennent tous d’un coin différent de la galaxie. Pourtant ils vont se retrouver ensemble à l’Académie. C’est la première année qu’elle est ouverte à tous, alors ils doivent faire deux fois plus leur preuve. Surtout que la menace des Spectres est toujours là et personne ne sait quand arrivera leur prochaine attaque… Et ce n’est pas leurs secrets respectifs qui vont les aider dans leurs tâches.

Si vous suivez un peu mon blog, vous savez que cette année j’ai commencé la saga Les 100 de la même auteure. Et j’ai adoré les deux premiers tomes, même si je tarde à lire la suite. Alors quand j’ai vu que l’auteure sortait une nouvelle série et que j’avais la possibilité de la lire en service press, j’ai sauté sur l’occasion ! Et je ne regrette pas, la fluidité de la plume de Kass, sa façon de gérer quatre personnages si différents à la fois et l’intrigue qu’elle met en place petit à petit m’a vraiment régalé !

Mais pour commencer, parlons des personnages. Il y en a beaucoup car nous suivons quatre héros qui ont chacun des amis, des connaissances et de la famille. Je vais en parler dans l’ordre qu’ils apparaissent, en sachant que les quatre premiers chapitres leur sont destinés, un pour chaque.

Tout d’abord il y a Cormak. Il vit sur Déva, une planète où l’atmosphère est toxique et où il a un boulot plutôt illégal. Sa vie est loin d’être parfaite, surtout depuis la mort de son frère Rex. Par la force des choses il va se retrouver à l’Académie et va devoir faire attention à ce qu’il dit car il cache secret des plus important. Je l’ai trouvé borné, très porté sur le sarcasme, mais on sent rapidement que c’est surtout une façon de paraître plus sûr qu’il ne l’est. Et cela en fait un personnage très intéressant à suivre.

Ensuite nous avons Arrann. Il est clairement mon chouchou au niveau des héros, même si je les aime bien tous pour une raison ou pour autre. Mais Arrann a un petit quelque chose en plus et il me donne totalement envie de le protéger. En tout cas, lui, il vient de Chetire. C’est un intellectuel, mais il ne se résume pas qu’à ça. Sa vie n’a pas toujours été facile, mais il voit le bon côté dès qu’il le peut. Je l’ai vraiment trouvé attachant, fort par rapport à ce qu’il vit et très réfléchit.

Par la suite, nous avons Orèlia. Elle est la plus mystérieuse et la plus secrète des quatre héros. Mais surtout, c’est celle qui a la meilleure évolution je trouve. J’ai adoré ses choix, sa façon de penser, de réfléchir et d’évaluer les différentes situations. Mais plus que tout, j’ai adoré les petits changements qui surviennent dans sa façon d’être petit à petit. Ce n’est jamais rien de très flagrant, mais c’est aussi ce qui fait d’elle un personnage vraiment réussi.

Pour finir nous avons Vesper. Elle est la seule qui, en temps normal, aurait pu aller à l’Académie car elle vient de Tri. Elle n’est donc pas une « migrante » comme les autres. Et c’était normal, je trouve, que nous ayons un tel personnage dans le quatuor de tête. Cela nous permet d’avoir la vision des gens extérieur de Tri, mais aussi sa vision à elle qui a toujours vécu dans le luxe. Et si au début j’ai eu un peu de mal avec son caractère, au final on se rend compte qu’elle doit porter énormément de charge sur ses épaules. Et quand on se rend compte de tout ce qu’elle fait, on apprend à vraiment l’apprécié.

En dehors de ces quatre personnages, il y en a un grand nombre. À vrai dire, pendant ma lecture je me suis fait une liste de personnages que je souhaitais voir mort dans d’affreuses souffrances. Cette liste a évolué au fil des pages et des chapitres, mais pour finir je retiens quand même quelques noms : Larz, en tête, puis Ward, Brill et Frey. Il y en a d’autre, mais ceux là – surtout Larz ! – sont vraiment en haut de ma liste. Mais heureusement, il n’y a pas que du négatif dans les personnages. Il y a aussi Dash ou encore Zafir qui sont géniaux et que j’espère vraiment voir encore plus dans la suite !

Pour l’histoire, je trouve que le résumé se suffit à lui-même. Notamment parce que ce qui est au centre de tout, ce sont les personnages et leurs secrets dont un en particulier. Or c’est secret, je ne compte pas les dévoiler ici. Ce serait clairement du spoil et si vous les voulez, il suffit de lire les quatre premiers chapitres pour avoir une idée assez précise d’une partie de ces derniers. Car la découverte joue un rôle important dans cette histoire et pour ma part j’ai adoré tout découvrir durant ma lecture.

C’est donc, sans surprise, un énorme coup de cœur que j’ai eu pour ce livre ! Si je ne m’étais pas retenue, j’aurais dévoré le livre d’une traite ! La seule chose qui m’en a empêché, c’est que la suite n’est pas encore parue… Et vu la fin de ce premier tome, c’est dommage car j’ai vraiment besoin de savoir ce qui va se passer ensuite !

Ma note : 5/5
♥ Coup de cœur ♥

Citations :

« — Je ne sais pas… J’aime assez l’idée que tu penses à moi. Je veux juste être sûr que ce sont des pensées agréables… »

« — Honte ? C’était génial ! Brill est franchement imbuvable depuis quelque temps. Elle n’a eu que ce qu’elle méritait. Bon, maintenant, allons-y. Quand on a obtenu 233 points au concours d’entrée de l’Académie, on peut bien tenir tête à une poignée de petits snobs tridiens.
Arrann se marre.
— Je n’ai eu que 223 points.
— Je sais. Mais je t’ai gratifié d’un bonus de dix points.
— Pour ?
(…)
— Parce que tu es adorable et que tu ne t’en rends même pas compte. C’est positivement charmant. »

« Quand elle s’est éloignée pour les rejoindre, Cormak se tourne vers Vesper.
— J’adore quand tu me donnes du « mon commandant ». C’est la preuve évidente que tu as énormément évolué en tant que personne, Vesper. Je suis fier de toi.
Il s’attend à ce qu’elle l’envoie balader. Au lieu de quoi, elle lui adresse un sourire radieux qui est probablement composé à soixante pour cent de dérision et à quarante pour cent d’irritation. Mais bon, c’est tout de même un sacré progrès, venant d’elle. »

Publicités

5 réflexions sur “Light Years – Tome 1 (Masse Critique)

  1. Ping : Bilan Décembre 2018 – Les lectures d'Oriane

  2. Ping : Challenge des passionnées de littérature MM – Bilan (Validé) – Les lectures d'Oriane

  3. Ping : Challenge lecture PMM 2018 – Bilan (Validé) – Les lectures d'Oriane

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s