Comment sortir avec un super héros quand on est un super vilain ? (Service Press)

comment-sortir-avec-un-super-heros-quand-on-est-un-super-vilain-1121248Titre : Comment sortir avec un super héros quand on est un super vilain ?

Auteur : Alex Gabriel

Maison d’édition : MxM Bookmark

Collection : Romance

Date : 10 Octobre 2018

Papier : 25€

eBook : 5.99€

SERVICE PRESS

Résumé :

Des super-héros. Des méchants larbins. Et un sacré conflit d’intérêt.
Faire partie de la famille d’un super-vilain n’est pas un gros problème pour Pat West. Certes, sa mère tente à l’occasion de conquérir le monde, et alors ? Tout ce que lui veut, c’est finir ses études et devenir urbaniste. Le fait qu’il se transforme parfois en larbin diabolique… ça, ce n’est qu’une tradition familiale.
Et puis un jour, Pat couche par accident avec Silver Paladin, le super-héros également connu sous le nom de Nick Anderson, un millionnaire reclus. Ce n’est qu’un malentendu. Pat n’a jamais eu l’intention de se faire passer pour un prostitué, il le jure. N’empêche qu’il se retrouve bientôt complètement dépassé par la situation, surtout quand il commence à développer des sentiments pour le pire gars possible.
Quand sa mère réapparaît pour mettre le monde à ses pieds, Silver Paladin s’empresse de la contrer… et tous les secrets de Pat menacent de lui exploser au visage. Comment pourrait-il associer sa vie de larbin à ses sentiments pour un héros ? Nick l’aimera-t-il assez pour passer outre ce qui les sépare ? Ou perdront-ils tous les deux ce qu’ils chérissent le plus ?

Mon avis :

Déjà, je souhaite vivement remercier MxM Bookmark pour ce Service Press et pour leur confiance.

Pat ne souhaite pas faire comme toute sa famille. C’est-à-dire qu’il ne voue pas sa vie à la domination du monde. À la place, il rêve de devenir urbaniste. Et en plus de ses cours, il a plusieurs petits boulots. Dont un au service d’un super héros : Silver Paladin, ou plus simplement Nicholas Anderson. Et quand il va se retrouver, par la force des choses, à coucher avec lui, il va se retrouver dans un cercle vicieux qui est loin de lui simplifier la vie. Surtout quand les sentiments vont se mêler au reste.

Je suis une grande fan de super-héros, notamment grâce aux films Marvel mais aussi via les comics. Alors quand j’ai vu le titre de ce livre je n’ai pu qu’être intrigué. Le résumé semblait très drôle et l’histoire plutôt cocasse. Dès que j’ai eu l’occasion, j’ai donc commencé ma lecture.

Nous découvrons Pat, un jeune homme qui a une vie plutôt simple si on met de côté sa famille. En effet, sa mère est l’une des challengers, ou vilaine, les plus populaires, son père la suit où qu’elle va et ses sœurs sont bien partie pour continuer l’héritage familial. Mais du côté de Pat, rien de tout ça. Et s’il aide quelques challengers de temps en temps, ce n’est pas son activité principale. Du côté de Nicholas, ou Nick, son rôle de super-héros lui prend presque tout son temps. En dehors de son armure il a bien du mal avec les gens et reste pour la plupart du temps seul dans son laboratoire.

Pour le coup, Nick, qui est un génie milliardaire m’a beaucoup fait penser à Tony Stark. Nicholas est un super-héros des plus intelligents qui n’a pas d’identité secrète car tout le monde sait qui il est et il adore ce qui touche à la technologie. Tout comme Iron Man. Mais la ressemblance s’arrête là. Car si Tony Stark fait partie de mes super-héros favoris, le Paladin d’argent n’a rien pour me plaire. Son caractère m’a plutôt refroidie, et s’il a une bonne excuse, ça ne change pas grand-chose pour moi. Je n’ai pas du tout adhéré à son personnage ou à son caractère. Petit à petit il change, au contact de Pat, mais ça n’a pas été suffisant.

Du côté de Pat justement. Au début j’ai eu du mal avec le style de l’auteur et donc avec son personnage. J’aime l’humour, mais quand il y a blague sur blague je commence à trouver ça lourd. Fort heureusement ça passe au fil des chapitres et à force il est vrai qu’on peut s’attacher à son personnage. Pas au point d’avoir un coup de cœur pour lui, mais au moins il ne m’a pas refroidi comme le super-héros pour lequel il craque.

Pour ce qui est de l’histoire je suis mitigé. D’un côté j’ai apprécié plus d’un moment, notamment les passages où les challengers faisaient leur entrer. Mais en même temps j’ai trouvé certain chapitre long. Mais ce qui me perturbe le plus, c’est par rapport au résumé. Quand je l’ai lu j’ai tout de suite imaginé l’histoire. Pat et Nick allaient se rapprocher et avec les plans de la mère de Pat, ça aurait été dur pour les deux personnages. Pour Nick car son rôle de super-héros lui aurait pris du temps et pour Pat car il s’agit de sa mère et que Nick n’est pas au courant. Bon que ça se passe différemment ou pas, n’est pas la question. Ce que je me demande c’est… Pourquoi mettre ce passage de l’intrigue dans le résumé si ça ne concerne même pas quinze pourcent de l’histoire ? Je ne vais pas m’étaler trop longtemps sur ce point pour ne pas spoiler, mais je trouve un peu dommage de parler de ça dans le résumé quand on voit le peu de temps passé sur ce détail dans le livre.

Au final je n’ai ni aimé, ni pas aimé ce livre. Ça reste une lecture sympa qui fait rire à plusieurs passages (et qui irrite si, comme moi, vous n’accrochez pas à Nick), mais je doute de la garder en mémoire longtemps. Et ça me désoler un peu car il y avait vraiment du potentiel ! Malgré tout, je sais que ce livre peut plaire à pas mal de gens. Si vous aimez l’humour, les quiproquos et bien sûr les super-héros alors je ne peux que vous conseiller de vous faire votre propre avis.

Ma note : 3/5

Citations :

« — Tu sais ce dont j’ai envie, là ?
Nick parla d’une voix rauque dans son cou, avec son souffle chaud et ses dents qui raclaient contre sa peau. Si Pat couina très légèrement, on ne pouvait vraiment pas lui en vouloir.
— J’imagine que je peux deviner.
Ils feraient mieux d’arrêter de s’embrasser rapidement, parce que… Pourquoi ? C’est vrai, ils étaient dans le couloir. C’est vrai.
— Ah oui ?
Nick respirait toujours contre lui, ce qui n’était pas juste, puis il suça la gorge de Pat, léchant et mordant gentiment. Le lendemain, Pat aurait l’impression de s’être battu avec une pieuvre, mais il n’arrivait pas à s’en rendre compte à ce moment.
— Pizza, dit Nick.
Puis il mordit une nouvelle fois la peau tendre. Il fallut un moment pour que le sens du mot filtre dans le cerveau détrempé de désir de Pat.
— Quoi ?
— J’ai vraiment envie d’une pizza là.
La voix de Nick était rauque à cause de l’excitation, mais il était impossible de passer à côté du soupçon d’amusement et de fierté. Pat recula pour le regarder, incrédule. »

« — Patrick West.
Nick prononça son nom si doucement qu’il ne s’agissait que d’un doux soupir.
— Étudiant. Nageur. Fan de romances surnaturelles scabreuses, €linore et BadMadRad. Joueur occasionnel. Admirateur du Jaguar, des princesses guerrières de fiction et des reines sorcières soprano. Amoureux des bâtiments historiques. Idéaliste qui veut construire des villes dans lesquelles les gens peuvent bien vivre. N’hésite pas à défendre ses fortes opinions, peu importe s’il a évidemment tort. Rit facilement. Spontané et naturel, sauf quand il réfléchit trop ou fait trop d’efforts. Parle trop, presque aucun filtre entre son cerveau et sa bouche. Capable de s’adapter. Extraverti. Inconditionnel. Bruyant. Talentueux. Soutien indéfectible. Téméraire. Plus fort qu’il ne le pense. Plus sage qu’il n’en a l’air.
Lorsque la voix de Nick devint inaudible, Pat se rappela qu’il devait respirer de temps en temps et il inspira si profondément qu’il eut légèrement la tête qui tournait.
— Je savais que tu me prêtais attention.
Il n’avait pas voulu chuchoter. C’était juste que… Nick le connaissait, n’est-ce pas ? Il le connaissait vraiment. Pat ne se serait pas décrit de cette façon, il ne se voyait pas ainsi. Mais Nick si, et il n’avait pas tort, en dépit du fait qu’il s’agissait là d’une vue totalement différente de celle que Pat avait de lui-même.
À bout de souffle, Pat laissa échapper :
— Je te connais aussi. Nicholas Andersen, aussi connu sous le nom de Paladin d’Argent. Ingénieur brillant, inventeur et véritable passionné de technologies. Amoureux de puzzles logiques et hypothétiques. Concentré et vif. Plus à l’aise avec les machines qu’avec les humains, incertain de la façon dont il doit interagir avec les gens en dehors du cercle familial. Attentionné et gentil sans le remarquer. Avec un sens de l’humour sec et subtil. Passionné par le bien commun, motivé par le besoin d’aider et d’utiliser ses qualités au bénéfice du plus grand nombre. Seul dans son propre monde. Horriblement intelligent. Courageux. Honnête avec lui-même et avec les autres. Observateur. Ouvert d’esprit et adaptable. Adorable.
Nick ne dit rien pendant un long moment, puis il s’éclaircit précautionneusement la gorge.
— Adorable ?
C’était presque hésitant, comme s’il avait peut-être mal entendu. Pat acquiesça catégoriquement.
— Bien sûr que oui, mec.
— Personne ne m’a jamais dit que j’étais adorable, auparavant.
— Personne n’a jamais fait un grand nombre de choses qu’ils auraient dû faire avec toi. »

Publicités

2 réflexions sur “Comment sortir avec un super héros quand on est un super vilain ? (Service Press)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s