Les Chroniques de Sorohar : Le cycle de la Triade Pourpre – Tome 1 (Service Press)

les-chroniques-de-sorohar---le-cycle-de-la-triade-pourpre-tome-1-tempus-fugit-1081705Titre : Les Chroniques de Sorohar : Le cycle de la Triade Pourpre – Tome 1 : Tempus Fugit

Auteur : Keliane Ravencroft

Maison d’édition : MxM Bookmark

Collection : Imaginaire

Date : 24 Octobre

Papier : 25€

eBook : 5.99€

SERVICE PRESS

Résumé :

La vie n’a pas toujours souri à Sven, un jeune libraire sans histoires assoiffé d’aventures. Toutefois, alors qu’il pense quitter Tertrefer pour vivre une expérience trépidante, une série de malencontreux événements l’amène à se retrouver maudit par une congrégation de sorcières en colère et emprisonné pour un meurtre qu’il n’a pas commis : celui du tyrannique souverain régnant sur la Vallée des Cendres depuis plus de vingt-cinq ans, Arjan, un démon de sang pur.
Son temps désormais compté, c’est dans ce contexte qu’il rencontre Ashkiel, le prince aîné amené à succéder à son terrible père, et Raziel, son Bras Droit. Refusant de s’inscrire dans la même veine que son géniteur, l’Héritier a bien l’intention de retrouver la confiance d’un peuple durement éprouvé mais c’est sans compter sur la menace que laisse planer l’existence d’un étrange individu nommé le Vengeur Noir.
En quête d’un moyen de sauver sa vie, Sven pourrait bien être la réponse aux nombreuses crises que la Couronne de sang impie devra traverser pour reprendre les rênes du royaume. Entre profit et sentiments, il se pourrait même que le tout-puissant seigneur et le roturier se découvrent un objectif commun : faire tomber la Sororité de la Lune.

Mon avis :

Déjà, je souhaite vivement remercier MxM Bookmark pour ce Service Press et pour leur confiance.

Sven est loin d’avoir eu une vie idéale, mais depuis qu’il a été adopté par un vieux libraire, la chance lui souris. Malheureusement, depuis peu, celui qui a donné une éducation à Sven n’est plus et c’est par le plus grand des hasards qu’il va trouver une carte au trésor dans ses affaires. Curieux et avec une grande soif d’aventure, Sven se met en tête de trouver ce fameux trésor. Mais ce qu’il l’attend est loin d’être joyeux… Il va se retrouver mêlé à une congrégation de sorcières qui vont l’obliger à faire une tache impossible. Seulement, sa vie étant maintenant comptée, il n’a d’autre choix que d’accepter. Et si réussir à obtenir le sang du démon qui tyrannise le peuple depuis des années n’est déjà pas pour lui plaire, se voit mettre sur le dos la mort du dit tyran est encore pire. Surtout qu’il n’y ait pour rien…

Je lis assez peu de fantasy alors que c’est un genre qui me parle assez, alors quand j’ai vu l’annonce de ce livre je m’y suis intéresser. Entre le résumé et la magnifique couverture, je ne pouvais qu’avoir envie de craquer !

Nous découvrons Sven, un jeune libraire qui n’a pas toujours eu une situation aussi stable. Dans tous les cas, c’est un jeune garçon curieux et plein de vie que nous suivons et qui va enchaîner les situations difficile dès le début. Entre sa rencontre avec les sorcières, son arrivé dans le palais du tyran, sa condamnation suite à la mort de ce dernier puis sa volonté de faire entendre sa voix : le début du livre est loin d’être simple pour lui. Toujours est-il que par manque de preuves l’incriminant, Sven se retrouve à devoir servir le nouveau souverain : Ashkiel, le fils du tyran. Et cette rencontre aussi inattendue que bénie va lui permettre d’espérer pendant plus longtemps qu’il va pouvoir survivre à toute cette histoire.

L’univers m’a rapidement intéressé. Comme toujours en fantasy nous découvrons un monde de zéro et souvent nous apprenons des détails au fur et à mesure du récit. Ici c’est bien le cas et j’ai été enchanté de découvrir chaque information, même si j’aurais adoré en savoir encore plus. Seulement c’est une série, donc il nous reste des choses à découvrir et surtout Sven passe la plus grande partie du livre dans l’enceinte du château il est donc normal que nous ne découvrions que peu l’extérieur.

Parlons un peu des personnages maintenant. Sven n’est pas mon personnage favori, il y a même eu quelques moments où j’ai eu du mal à le supporter. Peut-être est-ce à cause de son côté trop naïf, innocent ou maladroit. Et puis certaine de ses pensées m’ont aussi un peu énervé, mais en dehors de ça il reste intéressant à découvrir. Surtout que dès le début nous comprenons qu’il y a plus d’un mystère qui l’entoure. Ensuite nous avons Ashkiel, le nouveau roi. Autant dire que lui, pour le coup, je l’ai adoré, mais il n’est pas pour autant mon personnage favori. Lui aussi a son lot de secret et son caractère est très loin de Sven. C’est un Roi, aussi il attend que les gens suivent ses ordres. À ses côtés nous avons son plus grand guerrier : Raziel. Ce dernier est sûrement le plus colérique des gardes du corps et il n’apprécie pas du tout Sven, mais il a ses raisons et ces dernières m’ont vraiment beaucoup touché. Au début je ne m’étais pas vraiment attaché à lui, mais au fil des pages j’ai commencé à l’adorer alors j’espère que le tome deux sera sur lui et qu’il sera heureux à son tour. Le dernier personnage dont je parlerai n’est autre que mon personnage favori : Luka, le frère d’Ashkiel. Ce dernier a un sens de l’humour bien à lui, un amour très profond pour quelqu’un et des piques qu’il envoie toujours au bon moment.

En tout j’ai trouvé que c’était une très bonne histoire de fantasy. Il y a eu un ou deux petits moments où je me suis demandé où l’auteur voulait aller ou encore pourquoi les personnages faisaient ça, mais tout prend son sens à un moment donné. Il y a pas mal de révélation qui sont fait et fur et à mesure et si certaines sont évidente, d’autre au contraire ne sont pas ce qu’elles semblent être. C’est donc avec tristesse que je quitte le palais d’Ashkiel, mais j’ai hâte d’y retourner pour le tome deux !

Ma note : 4/5

Citations :

« Si Sven avait eu l’occasion de croiser Arjan, sans doute le choc aurait-il été plus grand mais sa surprise est déjà complète en découvrant que cet héritier, qu’il connaît par les qu’en-dira-t-on sous le nom d’Ashkiel, possède un visage tout à fait humain. Mieux encore, ce dernier se voit doté de traits particulièrement délicats. Une peau satinée. Blanche. Des pommettes délicatement rosées. Un nez fin. Une bouche joliment dessinée mais, surtout, de magnifiques yeux en amande d’un bleu océanique. Rien d’effrayant, de toute évidence. L’aura qu’il dégage en est presque rassurante. Il émane de lui calme et contenance. Tout l’inverse de son père, en quelque sorte.
De l’autre côté des barreaux, le nouvel arrivant s’immobilise avec prestance face à la cage qui retient l’aventurier malchanceux. Sans prononcer le moindre mot, il observe ses réactions, son comportement et ses expressions quant à sa présence. Bien que dissimulant son ressenti, le prince déplacé en personne paraît étonné de ce qu’il a sous les yeux. Au premier regard, il ne voit qu’un gamin des rues égaré, ce que Sven est véritablement. Sa jeunesse, son visage innocent, son incompréhension visible face à ce qui lui arrive, le poussent à s’interroger sur ce qui aurait pu l’amener à risquer sa vie dans l’entreprise insensée dans laquelle il s’est lancé avant de finir ici. Certes, nombreux sont ceux qui désiraient la mort du roi mais le prisonnier n’est pas de cette trempe. Au fond de ses yeux couleur menthe, il devine beaucoup de douceur mais peu de courage. Est-ce la folie qui aurait conduit ses pas jusque-là ? Pourtant, l’éclat de ses iris francs et sincères ne dénote aucune déraison. »

« Le souverain n’obtiendra aucune réponse de la part du garçon. D’une certaine manière, il s’y attendait. Ce n’est pas comme si Sven avait dit quoi que ce soit sur ses actions depuis qu’il est arrivé au palais. Ashkiel a bien compris que ce n’est pas ainsi qu’il devra s’y prendre pour le percer à jour. Les questions n’y changeront rien. Plongeant alors son regard dans les yeux couleur menthe du patient convalescent, il se tait et décide de le laisser venir à lui naturellement, avec patience. Une méthode qui paraît fonctionner puisque le libraire retrouve bientôt l’usage de la parole.
— Peu importe les risques que j’ai pris. Je suis désolé d’avoir compliqué les choses mais je ne voulais simplement pas… que quelqu’un soit blessé.
Haussant les épaules, le roi soupire. Son ton baisse. Il se désole presque en établissant un constat regrettable.
— Une fois encore, nous ne risquions rien. Dans tous les cas, je pense que tu es bien la seule personne à te soucier de cela… Malgré tous mes efforts pour faire en sorte qu’on me juge selon mes actes et non seulement sur mon ascendance, je crois bien que cela aurait fait toute la joie du peuple.
Sensible au malaise d’autrui, Sven rebondit aussitôt sur de tels propos.
— Ne dites pas cela, Majesté ! Le peuple ignore encore beaucoup de choses à votre sujet, c’est un fait, mais je suis certain qu’avec le temps il prendra conscience de la perte préjudiciable que ce serait pour Ash’Valar si vous disparaissiez. Il est vrai que je ne vous connais personnellement que depuis peu mais j’ai eu le loisir de vous côtoyer assez pour savoir que vous ne trichez pas et pensez véritablement au bien de ce royaume en tout premier lieu. Vous êtes une personne respectable, peu importe votre sang. À dire vrai, il me semble bien qu’en dépit de votre double nature, le prince Luka et vous-même ne soyez guère différents d’êtres humains ordinaires. Vous ne méritez certainement pas toute cette haine gratuite à votre encontre.
Touché jusqu’au plus profond de son être par cette honnêteté si pure et ces quelques paroles d’encouragement, Ashkiel en frissonne. »

10 réflexions sur “Les Chroniques de Sorohar : Le cycle de la Triade Pourpre – Tome 1 (Service Press)

      1. Mdr, navrée, je n’ai absolument aucune astuce. J’en aurai même grandement besoin. Je suis l’exemple typique à ne pas suivre. Dernièrement encore, j’ai ajouté des livres à lire…Sans parler de ceux (oui, ceux) que je lis et que je n’ai pas encore terminé. J’ai une propension à la polygamie quand il s’agit de bouquins, c’est incroyable mdr

        Aimé par 1 personne

      2. J’ai l’habitude de lire deux livres en même temps, donc je ne peux rien te dire xD Et je ne parle même pas des mangas sur le côté, des BD ou des comics xD Est-ce que dans tous ça je peux rajouter les webcomics ? xD Bref je ne suis pas du tout un exemple à suivre non plus sur que ma pile à lire… eh bien je doute d’en voir le bout un jour même si j’avais plusieurs vies ^^ » Et le fait qu’elle grandisse très régulièrement n’aide pas ^^

        Aimé par 1 personne

  1. Ping : Bilan Octobre 2018 – Les lectures d'Oriane

  2. Ping : Challenge des passionnées de littérature MM – Bilan (Validé) – Les lectures d'Oriane

  3. Ping : Challenge lecture PMM 2018 – Bilan (Validé) – Les lectures d'Oriane

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s