The Mortal Instruments – Tome 5

71F88+RBkILTitre : The Mortal Instruments – Tome 5 : La cité des âmes perdues

Auteur : Cassandra Clare

Maison d’édition : Pocket Jeunesse

Collection : /

Date : 22 Mai 2014

Papier : 18.15€

eBook : 12.99€

Résumé :

Clary est folle de joie. Lilith serait anéantie et Jace sauvé… Mais quand les chasseurs d’ombres viennent le libérer, ils ne trouvent que du sang et du verre brisé. Jace a disparu. Clary découvre bientôt qu’il est devenu un serviteur des démons! Son sort est désormais lié à celui de Sébastien, son pire ennemi…
Pour sauver l’homme qu’elle aime, Clary va devoir risquer plus que sa vie. Existe-t-il encore le moindre espoir?

Mon avis :

Pour les Chasseurs d’Ombres c’est une victoire à célébrer : Lilith est morte, Sebastian n’a pas pu revivre et tout le monde va bien. Du moins c’est ce qui aurait dû se passer si Sebastian, alias Jonathan, et Jace n’avaient pas disparus du toit où ils étaient. Pour Clary, et pour ses amis et sa famille c’est le plus gros coup dur : ils ne savent pas où est Jace n’y même s’il est encore en vie. Quant à Sebastian, tout le monde part à sa recherche car qui sait ce qu’il compte faire maintenant qu’il est de retour…

Avec la fin du tome quatre j’étais vraiment mal, après tout Jace n’était plus là, seule une marre de sang était présente et le corps de Sebastian avait lui aussi disparu. Autant dire que niveau suspense, ça peut tuer. Alors je me  suis jeté sur la suite, ne pouvait pas attendre une minute de plus pour savoir ce qui allait arriver à tous ces personnages auxquels je me suis attachés.

Nous retrouvons donc Clary qui doit attendre. Pour elle, comme pour nous, c’est horrible car cela nous fait durer l’horreur encore plus longtemps : qu’est-il arrivé à Jace ? Cette question reste gravé dans notre esprit car même si l’on se doute tous qu’il est encore en vie – c’est un des héros après tout – son sort nous inquiète tous fortement. Et je dois dire que l’auteure est très sadique car elle ne nous révèle la vérité qu’assez tard au final et c’est une torture durant de nombreuses pages. Mais cela ne rend l’histoire que meilleure : le stress se mêle à l’inquiétude qui se mêle elle-même à toutes les autres émotions que l’on ressent grâce aux autres personnages.

J’ai trouvé l’intrigue de ce tome très intéressante. Je suis surtout heureuse que Jonathan, ou plutôt Sebastian comme tout le monde souhaite l’appeler, soit vraiment au centre de l’histoire. Et quand je dis ça, je veux dire qu’il est vraiment très présent. Et c’est un plaisir d’enfin le voir longuement, d’apprendre à le connaître, de découvrir son plan, etc. C’est un personnage très intéressant au final et comme son père il a plus d’un côté intriguant qui donne envie d’en savoir plus. Ensuite c’est le personnage de Clary qui m’a beaucoup étonné dans ce tome. Elle prend plus d’une fois les devants et cela nous montre encore une fois qu’elle n’est plus la petite terrestre que l’ont rencontre au début, mais bien une future Chasseuse d’Ombre.

Simon a lui aussi ses moments de grâce et cela continue de me faire craquer. Ça et le semblant de relation amoureuse qui se créer pour lui dans ce tome. J’ai hâte d’en savoir plus et surtout de voir comment tout ça va évoluer. Du côté de mon couple fétiche, Alec et Magnus, je dois dire que j’ai été étonné à plus d’une reprise. Alec commence à comprendre que le passé de Magnus est bien plus rempli que ce qu’il aurait pu croire et cela a tendance à lui faire faire des choses irréfléchies.

Au final c’est encore une fois un tome haut en couleur que l’auteure nous propose et son univers s’étoffe de tome en tome. Là où d’autre série s’essouffle avec le temps, The Mortal Instruments grandit, se développe et évolue. Une véritable joie pour la lectrice que je suis. Malgré tout j’en veux à Cassandra Clare car à cause de son épilogue j’ai fini en larme et je n’ai qu’une hâte commencé le prochain tome pour sécher mes pleurs ! (Ou bien vais-je les aggraver ?)

Ma note : 5/5
♥ Coup de cœur ♥

Citations :

« — Basia coquun, dit Simon. Ou quelle que soit leur devise.
— C’est Facilis descensus Averni : « Facile est la descente aux enfers », corrigea Alec. Là tu viens de dire : « Embrasse le cuisinier. »
— Je savais bien que Jace se fichait de moi, maugréa Simon. »

«  — J’ai un plan.
Il grogna :
— J’en avais bien peur.
— Mes plans ne sont pas si terribles !
— Les plans d’Isabelle sont terribles. Il la désigna du doigt. Tes plans sont suicidaires. Voir pire. »

« – A la minute où je vais retirer ma main de ta bouche, tu vas crier. Allez, jure-moi que tu ne le feras pas. Jure sur l’Ange.
Cette fois, elle ouvrit grand les yeux.
– Oui, c’est vrai, dit-il. Tu ne peux pas vraiment jurer avec ma main couvrant ta bouche. »

« – Comment je peux te protéger si tu ne me laisses pas faire ?
Il ajouta :
– Ce qui, soit dit en passant, était une question rhétorique.
– Bien. Parce que je n’ai pas besoin d’être protégé.
– Je savais que tu allais dire ça. »

Une réflexion sur “The Mortal Instruments – Tome 5

  1. Ping : Bilan Août 2018 – Les lectures d'Oriane

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s