L’épée de Shiga (Service Press)

23795690_1544028689046396_8064369288773751650_nTitre : L’épée de Shiga

Auteur : Beth Carlington

Maison d’édition : /

Collection : /

Date : 16 Décembre 2017

Papier : 10.54€

eBook : 1.66€

SERVICE PRESS

Résumé :

Solàn est un jeune drakenide. Sa mère, Marssia Novakvàn, la chef d’une compagnie de mercenaires établie sur l’île de Grestak, vient de le mettre à la porte avec pour ordre de se faire un nom avant de revenir revendiquer la place de chef de la compagnie.
Du haut de ses 17 ans, Solàn débarque alors à Merphia, la capitale du jeune Royaume de Shiga. Par chance, il tombe sur un couple d’aubergistes qui furent d’anciens mercenaires à la solde de sa mère. Au moins, n’a-t-il pas à s’inquiéter de son logement le temps qu’il trouve son premier travail. Ce qui n’est pas gagné d’avance. Car Solàn ne ressemble en rien à un guerrier, il est certes athlétique mais son visage crie au monde qu’il est un jeune noble qui n’a jamais levé le petit doigt de sa vie.
Pourtant, un boulot lui tombera presque dans les bras dès le lendemain de son arrivée : sauver le fils d’une noble dame, ardent défenseur de la princesse héritière. Sa mère est persuadée que celui-ci est en vie malgré les dénégations de la Garde Royale dont il fait parti. Solàn accepte sans réfléchir. Il sera confronté à la politique du jeune pays, aux intrigues de cour et surtout à un demi-elfe qui réveille en lui ses plus bas instincts de drakenide.

Mon avis :

Déjà, je souhaite vivement remercier Beth Carlington pour ce Service Press et pour sa confiance.

Solàn est un drakenide, même si au vu de son physique cela ne se voit pas. Là où les drakenide sont de puissant combattant que l’on remarque au premier coup d’œil, lui est plus maigre et n’a aucunement la carrure d’un guerrier. Pourtant grâce à sa mère et à l’endroit où il a vécu il est un très bon combattant. Et alors qu’il se trouve enfin une mission, le voilà dans une situation catastrophique : il doit faire équipe avec Aldin, un demi-elfe. Le souci ? Un elfe et un drakenide dans la même pièce, c’est un bain de sang et/ou un viol assuré. Comment ces deux êtres vont-ils pouvoir se supporter alors que leur instinct leur dicte un tout autre chemin ?

J’ai déjà lu pas mal de texte de Beth Carlington et à chaque fois elle arrive à me faire voyager comme pas possible dans ses univers. C’est dingue ! D’ailleurs je n’ai jamais lu autant de nouvelle que depuis que je la lis. Et même si à chaque fois je rêve que ça dure plus longtemps, ça reste un régal à mes yeux. Alors voyons si elle continue son sans faute.

Solàn, notre jeune drakenide, se voit mettre à la porte par sa mère qui veut qu’il se forge un nom. Et au vu de cela il arrive à Merphia où il va – par le plus grand des hasards – trouver rapidement un travail. Travail qui va s’accompagner de la compagnie d’un demi-elfe. Déjà, dès le tout début de l’histoire, j’ai adoré Solàn. Il est jeune, sait ce qu’il veut – même si ce n’est pas au goût de tout le monde – et il est fort. Et en face nous avons Aldin, le fameux demi-elfe qui va mettre Solàn dans tous ses états et qui ne sera pas mieux placé. J’ai totalement aimé son personnage, presque plus que Solàn ! Après j’ai une véritable fascination pour les personnages protecteurs et à la limite – ou pas – d’être possessif. Et au vu de leur lien, c’est absolument à ça que va ressembler Aldin donc j’ai adoré.

Pour ce qui est de l’histoire, j’ai peur de trop en dire comme c’est une nouvelle et que cela se lit très vite. Surtout que le résumé est déjà pas mal développé, donc il serait dommage qu’il n’y ait plus aucune découverte. Mais en tout cas j’ai passé un très bon moment de lecture. Comme toujours Beth m’a fait rêver avec son univers et m’a donné envie d’en savoir plus. Les nouvelles me frustrent toujours autant… Donc au final, en dehors du nombre de pages qui aurait pu être plus long, je n’ai aucune critique à faire à ce livre. Si vous aimez la fantasy, n’hésitez pas à vous plonger dans cette très bonne histoire !

Ma note : 4.5/5

Citations :

« À la lumière du jour, il découvrait un bel homme, avec de longs cheveux blonds lâchement retenus sur une nuque puissante, des traits durs mais harmonieux, une bouche aux lèvres pleines, ombrée d’une barbe courte et bien taillée. Les épaules étaient larges et la stature grande. Ce type n’avait absolument rien d’un elfe. Où étaient donc les traits délicats, les membres fins et l’impression de douceur ? Certes il était le premier elfe qu’il croisait, mais tout ce qu’il avait pu lire sur cette race s’accordait sur une chose : ce type n’avait rien d’un elfe ! Solàn gloussa. Il n’avait rien d’un drakenide non plus !
Le bruit incongru réveilla l’elfe. Solàn l’observa avec attention alors que ses paupières papillonnaient et s’ouvraient sur un regard à la douce couleur du caramel. Une bouffée de désir le saisit et l’envie de se lever pour aller s’asseoir sur les cuisses puissantes lui traversa l’esprit. »

« Sentant le changement chez le jeune homme, Aldin fit le tour de la table et vint se planter devant lui. Il posa une main sur sa joue et la caressa doucement du pouce. Ce n’était pas le moment de se laisser aller au désir qu’il éveillait chez lui, mais il sentait confusément qu’il avait réveillé quelque chose de pénible.
À son corps défendant, Solàn tendit le cou et frotta sa joue contre cette main réconfortante.
Aldin ne résista pas. Il se pencha et posa doucement sa bouche sur la sienne. Il sentit le corps du jeune homme se couler contre lui et il eut beaucoup de mal à le repousser. Il n’avait qu’une envie : l’allonger sur la table et le prendre doucement, longuement, comme si plus rien n’existait autour d’eux. Mais ils avaient d’autres choses à faire. Avec un soupir de plaisir, il délaissa sa bouche. »

Publicités

Une réflexion sur “L’épée de Shiga (Service Press)

  1. Ping : Bilan Mars 2018 – Les lectures d'Oriane

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s