Les Félins de New-York – Tome 1 (Service Press)

les-felins-de-new-york,-tome-1---ameres-desillusions-930293Titre : Les Félins de New-York – Tome 1 : Amères Désillusions

Auteur : Laël Even Soris

Maison d’édition : /

Collection : /

Date : 1 Décembre 2017

Papier : /

eBook : 5€

SERVICE PRESS

Résumé :

« L’un aime le danger que lui confère son travail
L’autre, sa petite vie rangée de policier sans histoire
L’un vit sa vie qu’au cours de missions spéciales
L’autre vit sa vie que pour faire valoir la justice
Leurs routes ne devaient pas se recroiser et pourtant… »
Un an plus tôt, au cours d’une perquisition pour trafic de peau animal, Gavin Forbes est blessé ainsi que d’autres agents, son coéquipier tué. Et les coupables en fuite.
Cowan Donovan, agent du SWAT et exécuteur pour le conseil des métas, est appelé en renfort auprès de la police de New York afin de les aider à trouver les responsables.
Ce que ni l’un ni l’autre n’avait pris en compte, c’était la passion qui couvait encore sous les braises de leur histoire passé, et l’étincelle qui jaillit lorsque leurs chemins se croisent de nouveau risque de les entraîner dans un dangereux jeu du chat et de la souris.
Jusqu’à ce que le passé que Cowan a chercher à dissimulé aux yeux Gavin et qui l’a contraint à se séparer de lui ne refasse surface. Menaçant de tout brisé sur son passage.
Et si les intentions des assassins étaient bien plus sombres qu’ils ont bien voulu le croire jusqu’à présent.

Mon avis :

Déjà, je souhaite vivement remercier l’auteur pour ce Service Press et pour sa confiance.

Cowan et Gavin se sont séparés il y a une dizaine d’années. Pour l’un, comme pour l’autre, la séparation a été dure. Alors quand ils se retrouvent à devoir faire équipe après tout ce temps sans nouvelle de l’autre c’est loin d’être simple. Cowan, même s’il est celui qui a rompu il y a de nombreuses années n’a jamais pu oublier son compagnon. Gavin de son côté n’arrive pas à passer outre le fait que Cowan l’ait quitté d’une manière si brute la dernière fois, mais en même temps il ne peut nier le fait qu’il l’aime toujours. Pour Cowan comme pour Gavin devoir faire équipe est la pire chose qui leur arrive. Et pourtant, ils ne savent même pas encore tout ce qui va se passer…

Être en plein dans une panne de lecture et tomber sur ce livre qui nous fait plus qu’envie c’est génial. Mais il faut se dire que mon envie a grandit à chaque page lue ! Déjà rien qu’avec le résumé je savais que j’allais adorer. Une histoire remplie de secret, deux hommes qui se tournent autour et le tout avec une histoire de thérianthrope : le pied ! Pour moi c’est un peu la recette parfait et miracle.

Alors déjà je ne parlerai ni du passé des personnages, ni des divers secrets qui sont présent tout le long du livre. Alors si pour la deuxième partie de ma phrase c’est logique, vous me demanderez peut-être pourquoi j’ai parlé du passé. Eh bien car il est très en lien avec le présent. Je peux cependant vous parler du fait que Cowan et Gavin sont de véritable compagnon et que leur amour était vraiment fort. Mais, parce qu’il y a toujours un mais, quelque chose c’est interposé entre eux et a causer des problèmes. Seulement je ne peux pas vous dire quoi, sinon il n’y aurait plus de surprise durant votre lecture.

Il faut le dire : il y a des moments où j’avais l’impression d’être perdue dans l’histoire. MAIS, oui en majuscule, ce n’est pas du tout une critique. Je m’explique : la pierre angulaire de ce livre ce sont les différents secrets et mystères trouvables dans le livre. Et parfois certains personnages comme Cowan ou lors du point de vue de l’ennemi, nous avions quelques informations. Mais voilà nous n’avons pas tout ce qui va avec chaque information, donc parfois nous sommes dans le flou. Et j’adore ça ! Car ça permet de ne pas avoir les réponses dès le début. Le mystère et la découverte nous suivent et c’est génial. Surtout qu’un personnage était dans le même cas que nous, quoi que… Non en fait Gavin en sait même moins que nous la plupart du temps. Mais bref, c’est génial parce que sur certain point nous avançons en même temps que lui !

Au final nous avons donc un livre remplis de secret, d’une enquête bien mené et de pas mal de tension sexuelle et de deux hommes aux caractères bien trempés. Une très bonne recette qui a fait que j’ai eu bien du mal à lâcher mon livre. D’ailleurs si je n’y avais pas été obligé, sans doute l’aurais-je lu d’une seule traite. Maintenant il me tarde de lire la suite car il y a plusieurs choses qui ont été annoncées dans ce tome et qui montre que le prochain tome va être très prometteur !

Ma note : 5/5
♥ Coup de cœur ♥

Citations :

« Mais qu’est-ce qu’il était en train de faire ? Il n’avait pas prévu d’embrasser Gavin. C’était ridicule et ce n’était surtout pas le moment. Sauf que voilà, cette envie le tenaillait depuis qu’il l’avait revu après dix ans loin de lui. Il y avait encore cette alchimie entre eux. Celle qui avait crépité dès leur première rencontre, quand ils étaient plus jeunes. C’était un sentiment qui prenait racine depuis le centre de ses entrailles et qui s’éparpillait telles des tentacules dans tout son corps.
Lorsqu’il sentit Gavin entrouvrit les lèvres, il ne put résister bien longtemps. Sa langue se glissa à l’intérieur de cette bouche douce, chaude et accueillante. Seigneur ! Son goût lui avait tellement manqué. C’était comme s’il revenait chez lui. Dans ce lieu connu qu’il avait eu l’audace d’abandonner. Ils se mirent à gémir quand leurs langues se touchèrent pour s’entraîner mutuellement dans une danse aussi vieille que le monde.
C’était tellement bon. Le goût de Gavin était resté le même. Toujours aussi délicieux, avec cette pointe d’arabica dû au café qu’il avait pris un peu plus tôt. Puis il raffermit la prise de sa main sur la nuque quand derrière toute cette odeur épicée, il sentit le goût propre au jaguar. Il était là, tapi dans l’ombre, attendant un geste. Une parole de sa part et tout redeviendrait comme avant. »

« — Cowan est… commença-t-il en cherchant ses mots.
Dakota se mit à sourire à son tour. Elle avait toujours aimé quand Gavin cherchait ses mots pour d’écrire Cowan. C’était beau et… attendrissant.
— Cowan est ? demanda doucement Dakota.
— Il est tout.
Elle le regarda longuement. Elle avait toujours su que Gavin aimait encore son frère. Combien de fois elle l’avait vu s’attarder sur les photos de Cowan et de lui qui étaient accrochées contre le mur de l’entrée. Principalement celle où ils s’embrassaient après leur réussite au dernier concours de la police.
— Il t’aime toujours, Gavin. Cowan et toi pouvez toujours le nier, mais il t’aime encore. Si ce n’est plus, que dans le peu de souvenir d’enfance qu’il me reste.
— Il ne m’aime pas, Chaton. Cowan ne m’aime plus depuis bien longtemps.
—Tu te trompes. Si Cowan ne t’aimait plus, il ne serait pas à l’heure actuelle en train de ronronner sur toi. Il t’aime et n’a jamais cesser de t’aimer. »

Publicités

Une réflexion sur “Les Félins de New-York – Tome 1 (Service Press)

  1. Ping : Bilan Décembre 2017 – Les lectures d'Oriane

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s