La Clé d’Oriane (Service Press)

la-cle-d-oriane-974035Titre : La Clé d’Oriane

Auteur : Leslie Héliade

Maison d’édition : /

Collection : /

Date : 21 Mai 2017

Papier : 9.99€

eBook : 3.99€

SERVICE PRESS

Résumé :

Oriane est une dessinatrice talentueuse. Elle tente de se remettre d’une rupture difficile en s’adonnant à sa passion, les jeux en ligne. Mais lorsqu’un joueur apparaît chez elle en lui demandant son aide, tout est bouleversé…
Bien malgré elle, l’héroïne se trouve entraîné dans une enquête haletante qui fait hurler de rire à chaque page !

Mon avis :

Déjà, je souhaite vivement remercier Leslie Héliade pour ce Service Press et pour sa confiance.

Oriane est une jeune femme qui, après que son copain est rompu avec elle, va vivre chez une amie à elle. C’est de cette manière qu’elle va plonger dans un nouvel univers vidéoludique qui lui faisait envie. Dans ce jeu elle va faire la rencontre de Serrure, un voleur qui fera partie de son équipe dès la première fois. Mais rapidement Serrure disparaît du jeu pour apparaître chez Oriane. Ce dernier ne souhaite qu’une chose : retourner dans son monde. Mais les choses ne sont pas toujours faciles…

Je ne le cache pas, si j’ai accepté ce service press c’est pour deux raisons. La première est évidente : le prénom de l’héroïne. J’ai un prénom peu commun, je ne connais personne qui porte le même. Et là, pourtant, je tombe sur une proposition de Service Press avec comme héroïne une fille qui s’appelle Oriane ? Le destin, je ne vois que ça. Enfin bon plus sérieusement il y a aussi le thème du jeu vidéo qui est assez rare dans mes lectures et qui m’a donc enchanté.

Le livre commence tout de suite sur la rupture entre Xavier et Oriane. Cette dernière ne supporte pas cette séparation et va aller vivre chez son amie Chloé. C’est à ce moment-là – même s’il en est déjà question avant – que les jeux vidéo entrent en scène. Déjà, j’ai beaucoup aimé comment c’était amené : c’était naturel et on sent que l’auteure s’y connaît quand même un minimum ce qui fait vraiment plaisir.

C’est dans le jeu Ultimaland 15 qu’elle va faire la rencontre de Serrure, avant que ce dernier ne débarque – littéralement – dans sa vie. Tout au fil des pages une question va subsister : est-ce qu’Oriane peut vraiment voir Serrure, qui est un personnage de jeu quand même. Ou ce dernier n’est-il que le produit de son imagination ? À vrai dire, au fur et à mesure que j’avançais dans ma lecture l’auteure à su me faire douter. Et ça, ça fait du bien. Car jusqu’à la fin je me suis dit qu’il pouvait y avoir un retournement de situation, que l’auteure ne prendrais pas le chemin de la facilité : et c’est le cas ! Alors tout n’est pas parfait – rien ne l’est jamais – mais l’auteure nous surprend et prends des chemins qui semble étonnant.

En plus de Serrure et d’Oriane, il y a plusieurs personnages qui sont importants. Xavier bien sûr, car s’il n’avait pas quitté Oriane l’histoire n’aurait pas eu lieu. Il y a bien sûr aussi Chloé, qui n’est pas trop présente au vu de son travail, mais qui a quand même son rôle à jouer. Il y a aussi Jonathan et Marcus, mais je n’en dirais pas trop sur eux. Enfin il y a Nicolas. C’est clairement mon personnage favori et j’aurais adoré que la fin soit différente pour lui.

Si je devais quand même trouver un petit problème à ce livre, et encore il n’enlève presque rien à son charme, c’est que parfois les situations sont un peu trop… énorme. Je ne donnerais pas d’exemple pour ne spoiler personne, mais il y a un ou deux moment où je me suis dit que ça allait peut-être un peu trop loin, mais au final c’est aussi ce qui fait rire. Je rajouterai aussi qu’une fin plus longue aurait pu être bien, pour dire d’avoir plus de détail, mais en même temps là nous avons toutes les clés en main pour imaginer une suite.

Ma note : 4.5/5

Citations :

« — Cela ne ressemble pas à nos maisonnettes en toit de chaume… C’est plus proche de nos villes du nord, là où les immeubles percent le ciel, et les bas-quartiers sont toujours dans l’obscurité… Non! Je sais! Ça ressemble à Simcity! J’ai beaucoup de culture, vous savez! J’ai pas mal voyagé, dans des univers parallèles. Final Fantasy, Crash Bandicoot… Mais je n’ai jamais rien vu qui ressemble à vos résidences… Vous voyagez, parfois?
— Pas souvent, non…
Ils se remirent en chemin. Il avait les mains dans les poches et suivait la jeune femme, tranquillement.
— C’est dommage. Ça ouvre l’esprit! L’été dernier, j’ai fait du surf sur les plages de Super Mario Bross et l’année prochaine, je pensais skier sur les pentes de Donkey Kong.
Oriane restait silencieuse. Elle gardait son sang-froid, continuant son chemin en direction du poste de police le plus proche.
— Mais je ne suis pas fou, hein! J’aime bien voir le monde, mais il y a des endroits où je ne mets pas les pieds. Assassin’s Creed, par exemple… »

« — Vous m’avez demandé pourquoi je vous aidais, pourquoi je prenais tant de risques… J’ai envie d’y croire. J’ai envie de vous renvoyer dans votre monde et de vous retrouver, pour de vrai, quand vous serez revenu! Il y a quelque chose de magique! Les petites filles rêvent au prince charmant sur son cheval! Moi, je lisais des livres de vampires et j’imaginais être possédée par le diable… Quand j’ai découvert les jeux de rôles, ça a changé ma vie, du jour au lendemain. Je voulais sauver le monde, vivre des épopées magnifiques, rencontrer le grand amour! Quand j’étais gamine, je griffonnais tout le temps. Dans mes premières bandes dessinées, j’avais inventé un héros, loin des stéréotypes des contes de fées! Un aventurier au bon cœur, entier, fidèle, qui serait prêt à mourir ou à tuer pour sa dame! Je voulais un roublard qui ait une perception ambiguë du bien et du mal. Les paladins me semblent si stupides avec leur obsession de la loi… »

Publicités

Une réflexion sur “La Clé d’Oriane (Service Press)

  1. Ping : Bilan Novembre 2017 – Les lectures d'Oriane

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s