Harry Potter et l’Enfant maudit

harry-potter-et-l-enfant-maudit-794944Titre : Harry Potter et l’Enfant maudit

Auteur : John Tiffany & Jack Thorne

Maison d’édition : Gallimard

Collection : Grand format littérature

Date : 14 Octobre 2016

Papier : 21€

eBook : 14.99€

Résumé :

Être Harry Potter n’a jamais été facile et ne l’est pas davantage depuis qu’il est un employé surmené du Ministère de la Magie, marié et père de trois enfants. Tandis que Harry se débat avec un passé qui refuse de le laisser en paix, son plus jeune fils, Albus Severus, doit lutter avec le poids d’un héritage familial dont il n’a jamais voulu. Le destin vient fusionner passé et présent. Père et fils se retrouvent face à une dure vérité : parfois, les ténèbres surviennent des endroits les plus inattendus.

Mon avis :

Albus Potter s’apprête à vivre sa première rentrée à Poudlard, mais le nom de son père le suit à la trace. Cela ne l’empêche pas, par contre, de faire la rencontre d’un garçon qui deviendra son meilleur ami très vite : Scorpius Malfoy. Rapidement les deux garçons vont devenir inséparables au grand étonnement des gens qui connaissent leurs familles ou leur renommé. Et quand Albus a une idée en tête rien ni personne ne pourra l’empêcher d’aller jusqu’au bout, pas même Scorpius qui va le suivre dans son aventure. Mais… Jusqu’où iront-ils ?

Je n’avais lu aucune critique sur ce livre, mais j’en avais entendu parler à plusieurs reprises. Parfois dans des termes abjects et parfois de façon très élogieuse. Il n’y a que rarement un juste milieu par rapport à ce livre. Alors tout de suite : pour ma part j’ai beaucoup aimé lire cette pièce de théâtre. Ce n’est pas la lecture du siècle, ni mon coup de cœur de l’année, mais j’ai vraiment passé un très bon moment de lecture. Nous découvrons ce qui se passe juste après l’épilogue du dernier film quand Albus Severus Potter prend le Poudlard Express pour se rendre à Poudlard. Nous suivons rapidement ces premières années d’école avant d’arriver dans le vif du sujet.

Alors commençons par le côté négatif du livre : la révélation quant à l’enfant maudit. On s’en doute, tout le monde en a entendu parler maintenant et vu que les rumeurs apparaisse très vite dans le livre : l’enfant maudit est l’enfant de Voldemort. Qui est-ce ? Ça c’est une question à laquelle je ne répondrais pas. Mais, même si ce personnage est l’élément central du livre et des éléments de la fin, c’est ce qui m’a le plus perturbé. Car… Je vois mal Voldemort avoir un enfant. Et c’est encore pire quand on voit qui est la mère, mais c’est une autre histoire. Pour en revenir à ce que je dis : oui, je ne vois pas Voldemort devenir père. Pour la simple et bonne raison qu’il aime le pouvoir et il veut le garder pour lui seul (car les mangemorts ne sont au final que des pions pour l’aider à arriver à son but). Or… Avoir un enfant changerait beaucoup trop de choses dans sa vie et surtout : ça en ferait un potentiel rival. Enfin après tout ceci est uniquement mon point de vue.

C’est le seul point négatif que j’ai relevé dans ma lecture. Le reste m’a au contraire bien plu. Déjà le fait de voir ce que sont devenu chaque personnage des années plus tard est vraiment intéressant. Hermione est devenue ministre de la magie, Ron travail au magasin Farce pour Sorcier Facétieux et Harry travaille au ministère avec Hermione. Évidemment ils ont chacun des enfants et la plupart sont maintenant à Poudlard. Les deux héros étant Albus Severus Potter et Scorpius Hyperion Malfoy, nous allons évidemment revoir mon cher et tendre Draco Malfoy.

Et là, quelle grande surprise j’ai eu. En effet au fil des pages et de l’aventure nous nous rendons vite compte d’un fait des plus surprenants : Draco est devenu un père – presque – exemplaire, par contre ce cher Harry Potter est un père… moins bon. Et encore je pèse mes mots. Ce détail est vraiment intéressant car ça montre que malgré le fait qu’Harry soit le héros de toute la saga il n’est pas irréprochable. Et qu’au contraire Draco que tout le monde voit toujours négativement à un bon fond et qu’il tient énormément à sa femme et à son fils. Draco Malfoy n’est plus simplement le rival d’Harry Potter et le fils de Lucius Malfoy, non maintenant il est quelqu’un à part entière. Je n’irais pas jusqu’à dire que c’est un saint, mais il a bien changé depuis ses années à Poudlard. Je ne prendrais qu’un exemple à demi mot, pour ne pas vous spoiler, où Harry fait une erreur monumentale par rapport à son fils. Il fait quelque chose qu’aucun parent ne devrait faire. Eh bien c’est Draco qui va arranger les choses en allant jusqu’à comparer Harry à Lucius Malfoy et je dirais que la comparaison à raison d’être là même si c’est un peu exagéré.

Pour en revenir à l’histoire en général nous avons Albus et Scorpius qui veulent changer les choses. Ils ont tous les deux des vies difficiles, Scorpius à cause des rumeurs et Albus à cause de son père. Ensemble ils vont trouver un but qui va les conduire à suivre une aventure beaucoup trop grande pour eux, mais qui les fera grandir. C’est aussi cela que j’ai aimé. Les problèmes familiaux où à l’école, tout le monde connaît au moins un peu et là ce sont les sujets principaux de la pièce. Et le développement est bien fait car même s’il y a le fameux Happy End, il n’est pas non plus trop énorme et il n’arrive pas comme un cheveu sur la soupe.

Pour finir je parlerai du format. Le fait que ce soit une pièce de théâtre peut en rebuter plus d’un je m’en doute. Mais si j’ai un conseil à vous donner c’est de le lire à plusieurs. Retrouvez-vous entre amis où faite une conversion via Skype par exemple. Répartissez-vous les personnages présents et éclatez-vous ! Vous allez rire, pleurer peut-être aussi à certains moments, retrouver un univers que vous avez peut-être quitté depuis un moment et le tout entre amis en plus. Donc ça fait deux points positifs : vous lisez un bon livre qui suit et finalise une merveilleuse saga et en plus vous passez un moment entre amis mémorable. Si vous vous prenez au jeu et que vous allez jusqu’à faire des intonations particulière ou les accents qui sont propres à certains personnages le moment n’en sera que meilleur. Pour avoir fait ça moi-même je peux vous l’assurer. Surtout qu’avec un univers comme Harry Potter, vous trouverez toujours des gens qui partageront votre passion !

Ma note : 5/5
♥ Coup de cœur ♥

Citations :

« DRAGO
Si jamais il arrive quoi que ce soit à Scorpius…
GINNY s’interpose entre DRAGO et HARRY.
GINNY
Pas de menaces, Drago, je t’en prie, pas ça.
DRAGO (dans un rugissement)
Mon fils a disparu !
GINNY (elle se met à rugir à son tour)
Le mien aussi !
DRAGO croise son regard. On sent peser dans toute la pièce une intense émotion.
DRAGO (les lèvres retroussées, le portrait craché de son père)
Si vous avez besoin d’or… Tout ce que possèdent les Malefoy… Scorpius est mon unique… ma seule famille.
HERMIONE
Merci, Drago, mais le ministère dispose d’une grande réserve d’or.
DRAGO s’apprête à partir. Puis il s’immobilise et se tourne vers HARRY.
DRAGO
Je me moque de savoir ce que tu as fait ou qui tu as sauvé, la vérité, c’est que tu as toujours été une malédiction pour ma famille, Harry Potter. »

« DRAGO
Essaye de suivre, papy.
HARRY
Nous avons le même âge, Drago.
DRAGO
Ça se voit moins chez moi. »

« DRAGO
Je t’ai toujours envié leur amitié, à ces deux-là – Weasley et Granger. Moi j’avais…
HARRY
Crabbe et Goyle.
DRAGO
Deux abrutis incapables de savoir dans quel sens on prend un balai. Mais vous… vous trois… vous étiez resplendissants, tu sais… On sentait que vous vous aimiez vraiment. Vous vous amusiez. Ce que je t’ai envié plus que tout, ce sont ces amitiés-là.
GINNY
Moi aussi, je les ai enviés.
HARRY regarde GINNY d’un air surpris. »

« Il regarde SCORPIUS dont les traits du visage s’affaissent. ROGUE à un mince sourire.
ROGUE
Tu semblais un peu trop étonné de me voir. Comment suis-je mort ?
SCORPIUS
Courageusement.
ROGUE
Qui m’a tué ?
SCORPIUS
Voldemort.
ROGUE
Très contrariant.
Un silence s’installe pendant lequel ROGUE assimile la nouvelle.
ROGUE
Enfin, j’imagine que le fait d’avoir été tué par le Seigneur des Ténèbres en personne apporte une certaine gloire. »

*  *  *

En bonus je vous mets une image de Scorpius et Albus que je trouve adorable et qui provient d’une vidéo que j’aime beaucoup :

Scorpius et Albus

Publicités

Une réflexion sur “Harry Potter et l’Enfant maudit

  1. Ping : Bilan Septembre 2017 – Les lectures d'Oriane

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s