Soundless (Service Press)

soundless-931631Titre : Soundless

Auteur : Pauline Derussy

Maison d’édition : Les éditions du 38

Collection : Corail

Date : 9 Juin 2017

Papier : 14€

eBook : 2.49€

Résumé :

Thomas a 35 ans et mène une vie d’enseignant tout ce qu’il y a de plus banale… Ou presque. Un soir d’hiver, il rencontre Julien.
Julien, qui se fait tabasser.
Julien, ses cheveux d’or et sa gueule d’ange.
Julien, qui le regarde avec des yeux pleins d’amour.
Pas moyen de faire autrement, Thomas le prend sous son aile. Mais une chose est sûre : il n’a jamais été attiré par les hommes. Et ce n’est pas près de changer.

Mon avis :

Déjà, je souhaite vivement remercier Les éditions du 38 pour ce Service Press et pour leur confiance.

Thomas est un enseignant de trente-cinq ans qui, par hasard, va assister à une dispute de couple en sortant de chez lui. Il se décide à intervenir pour aider une jeune fille, qui en fait de face se relève être un homme. Mais cela ne change rien pour Thomas : il a décidé d’aider, alors il va le faire. De là, une certaine amitié va naître entre Thomas et Julien, le jeune homme qu’il a aidé. Thomas est sûr de plusieurs choses dans sa vie, notamment le fait qu’il est hétéro et que même si ce n’était pas le cas jamais Julien ne pourrait être intéressé par lui. Mais les choses ne se passent pas toujours comme prévu.

Avant de commencer ce livre, j’en ai entendu beaucoup de bien. Moi qui lis peu de contemporain, en tout cas en ce moment, j’avoue que j’ai eu du mal à comprendre ce que cette histoire – au vu du résumé – pouvait avoir de si spécial. Pas que je pensais que ce serait mauvais, loin de là même. Mais je me suis dit que ça serait une bonne histoire, mais c’est tout. Et bien je remercie ma curiosité qui m’a poussé à sauter le pas car… Non, non, ce n’est pas une histoire banale ou autre, bien au contraire. Je ne m’attendais pas du tout à ce genre d’histoire, à ces personnages et surtout à dévorer d’une traite ce livre.

Nous découvrons donc Julien et Thomas. Aaah Thomas, j’ai tant de choses à dire sur lui, mais je vais me retenir. Simplement je dirais que si j’ai autant aimé ce livre, c’est pour ce personnage-là. Vu que ce n’est pas dit dans le résumé et même si cela apparaît dans le premier chapitre, je ne dirai pas pourquoi il m’a autant touché. Je vous laisse découvrir le pourquoi par vous-même. Mais disons qu’il sort de l’ordinaire, et j’aimerais vraiment avoir plus d’histoire à lire avec de tels personnages. Julien est adorable, pas que Thomas ne le soit pas attention. Mais Julien a ce sourire d’ange qu’il est facile d’imaginer, un certain talent pour la cuisine qui m’a beaucoup trop donné fin et il est haut en couleur – vraiment.

J’ai été touché par l’histoire de Thomas et de Julien. Que ce soit dans le roman en lui-même, mais aussi dans le vécu de ces deux personnages. Aucun des deux n’a eu une vie facile et je n’ai pas pu m’empêcher de verser une petite larme aux moments où nous apprenons leurs histoires respectives. Je suis encore sous le choc de me rendre compte que je me suis totalement attaché à des personnages alors que le livre ne fait pas cent pages.

Alors l’histoire n’est pas parfaite, malgré mon coup de cœur. Comme chaque livre, il y a des défauts, notamment ici le fait que l’histoire soit assez courte. Mais il y a ce petit quelque chose qui, rajouté à la plume de l’auteure (que j’espère retrouver dans d’autre œuvres MM), aux personnages et à l’histoire dans son ensemble fait de ce livre une petite pépite à mon goût !

Ma note : 5/5
♥ Coup de cœur ♥

Citations :

« Pendant quelques secondes, j’hésite à répondre. Puis je me lance, non sans hésiter, à avouer ce qui me trotte en tête depuis quelque temps.
– Je sais bien que j’exagère, Caro. Le vrai problème… c’est que je ne pourrais pas lui en vouloir, tu comprends. Il mérite d’avoir des centaines d’admirateurs à ses pieds, et parmi eux la plupart seront plus beaux, plus jeunes et moins cons que moi. Surtout moins cons. Je ne supporterais pas qu’il me quitte pour un sale type comme ce Martin… Mais si un jour il devait me préférer un mec qui est tout simplement mieux que moi, je suis qui pour l’empêcher de partir ?
Caroline ne rit plus, elle me regarde avec compassion. Ou pitié peut-être.
– Comme d’habitude, tu devrais considérer les choses avec un peu plus de simplicité, Thomas. Et faire confiance à Julien quand il dit que tu es l’homme de sa vie. Tu sais…
Elle s’interrompt et regarde par-dessus mon épaule en direction de la porte du restaurant.
– Tu sais, reprend-elle, je crois qu’il est tout simplement follement, passionnément et irrémédiablement amoureux de toi.
– Et il se demande si tu vas enfin accepter de le croire, si c’est Caroline qui le dit, ajoute Julien qui nous rejoint. »

Publicités

Une réflexion sur “Soundless (Service Press)

  1. Ping : Bilan Juillet 2017 – Les lectures d'Oriane

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s