Nox Arcana – Tome 1

VADI-Victoriane-Nox-Arcana-1Titre : Nox Arcana – Tome 1 : Nox Atra

Auteur : Victoriane Vadi

Maison d’édition : MxM Bookmark

Collection : Imaginaire

Date : 17 Mars 2017

Papier : 25€

eBook : 5.99€

Résumé :

Le jour, Val travaille pour un petit bouquiniste. Il a abandonné ses études et perdu de vue ses amis depuis qu’il est hanté par des visions.
La nuit, il dort seul dans un minuscule appartement où le cauchemar d’une créature d’épouvante le tourmente dans son sommeil.
Alors qu’il sombre lentement dans la solitude et l’obscurité, un soir, un homme mystérieux se présente à la boutique. Il semble savoir quelque chose de son don et du mal qui le dévore et lorsqu’il se propose de l’aider, Valenn accepte. Mais malgré sa bienveillance, un inquiétant pressentiment ne le quitte pas : Sytry va-t-il le libérer de ses démons comme il l’affirme, ou l’entraînera-t-il plus loin encore dans un monde de ténèbres ?

Mon avis :

Valenn est un jeune homme tout ce qu’il y a de plus banal en apparence. Il est jeune et il travaille dans une librairie. Oui, mais voilà Val n’est pas exactement comme tout le monde. Depuis des mois il est hanté par la vision d’une créature qui transforme le peu de sommeil qu’il arrive à avoir en cauchemar. Une nuit, alors que la créature va aller trop loin il va s’enfuir de chez lui et il va tomber sur un homme qui dit pouvoir l’aider. Un homme mystérieux, sexy et qui cache plus d’un secret à Valenn. Sytry est-il vraiment là pour aider Valenn ? Ou est-il un danger bien plus grand encore ?

Ce qui m’a attiré en premier lieu dans ce livre, c’est sa couverture. Je parle assez peu de ça sur mon blog, mais ici je me sens presque obligé de vous en parler. Alors pourquoi cette couverture m’a-t-elle « parlé » ? Et bien parce que le symbole qu’il y a dessus, j’étais sûr de le connaître. Et en commençant ce livre j’ai compris que, oui, je connaissais bel et bien ce sceau. J’ai vu passer des commentaires sur ce livre qui disait que la couverture n’était pas logique, ou pas franchement intéressante au vue du livre. Eh bien c’est faux, sachez le ! Pour vous expliquer rapidement, le symbole (qui est un sceau donc) est celui de Sytry. Le démon qui va dire à Valenn qu’il peut l’aider. Mais ce n’est pas tout, en fond il y a des mots qui sont écrit. Il s’agit de ce qui est dit sur Sytry dans le Pseudomonarchia Daemonum, un livre qui se trouve justement dans l’histoire en possession de Valenn à un moment donné. Au final je dirais aussi que même les couleurs ont une signification, mais ça je vous laisse juge pendant votre lecture. Dans tous les cas cette couverture est juste sublime, et il est normal que certain ou certaine ne l’ait pas comprit car il fallait le savoir (même si la description du sceau de Sytry dans le livre est simple à comparaître à la couverture). Et j’ai hâte de voir la couverture du prochain tome !

Désolé pour ce pavé sur la couverture, mais je l’ai tellement aimé et comprise (du moins je pense l’avoir comprise) que j’avais besoin de vous en parler ! Revenons maintenant à ce qui nous importe encore plus : l’histoire ! Nous découvrons donc Valenn, un jeune garçon qui a tout de suite su me toucher. Pas parce qu’il est fragile ou autre, au contraire il a son caractère. Mais parce que ce qu’il vit depuis des mois est atroce et pourtant il continue encore à se battre ! Je ne pense pas que beaucoup de gens, dans sa situation, en aurait été capable. Et de l’autre côté nous découvrons Sytry. Aah Sytry, un démon qui damnerait un ange au vu de son caractère et de son physique. J’ai vraiment adoré Sytry, déjà parce que c’est un démon, mais tout simplement pour sa façon d’être dans son ensemble. Au niveau des personnages j’ai aussi beaucoup aimé Edan et j’aurais adoré qu’on le voit plus !

Je finirai cette chronique par dire que je veux absolument lire la suite ! Maintenant ! Pas dans X mois, non, non maintenant ! Honnêtement… Ce n’est pas la fin la plus cruelle que j’ai lue dans un livre, mais… Quand on s’attache autant à un univers et aux personnages, les quitter (et surtout de cette manière-là !) est horrible…

Ma note : 4.5/5

Citations :

« C’était quand même étrange d’imaginer que cet homme qui vivait dans un loft en désordre, dans une maison à l’air délabré, qui cuisinait lui-même ses repas et faisait lui-même sa vaisselle était en fait un prince démon. À la réflexion, c’était même totalement insolite ! »

« Ah parfait, ils avaient des prisons, des salles de torture et des machines à laver. Quelle maison bien équipée ! »

« Il éclata de rire. Il éclata de rire ! Il osait se moquer de moi, l’enflure ! Après la soirée atroce que j’avais passée !
— Tu es entré dans un club échangiste où on pratique le bondage et le sadomasochisme, juste après un exorcisme, le soir de Samhain, résuma-t-il. C’est peu courant, ça !
Je détournai le visage, gêné. Je savais que ce club était bizarre… »

« Il prit l’un des papiers et posa les yeux sur moi. Son regard d’ambre déclencha un frisson de plaisir quand il croisa le mien.
— Ah, tu as trouvé une parade, fit-il déçu. J’avais espéré qu’en ne trouvant rien pour t’habiller tu sortirais nu du lit. »

« — Et quel était son but ?
— Utiliser ton don pour obtenir une chose qu’il ne peut atteindre seul.
Je compris à sa réponse évasive qu’il ne m’en dirait pas plus. Aussi décidai-je de changer d’approche.
— Et quel est le vôtre ?
— Te faire l’amour sauvagement dans toutes les pièces de la maison jusqu’à ce que tu me supplies de te faire jouir. »

« Il me fit me retourner dans son étreinte. Tout mon être s’était calmé, il avait balayé mes tempêtes de son souffle tiède.
— Tu ne sauras peut-être jamais ce que c’est que de posséder une âme à soi. De la posséder comme je te possède. Je me suis battu pour des royaumes, pour des empires, pour des idées, j’ai traversé des distances que ton esprit ne peut pas concevoir et j’ai contemplé Dieu très longtemps avant que tu naisses. Mais te posséder, c’est avoir un petit trésor que personne n’a jamais eu, tu es minuscule, mais tu vaux plus que le reste.
Ses mains glissèrent dans mes cheveux, je compris qu’il y remettait de l’ordre. Je n’aurais pas su dire pourquoi, mais j’avais envie de pleurer. »

« — Merci, soufflai-je en retrouvant mes esprits. C’était trop difficile à gérer.
— Pour moi aussi, avoua-t-il en se penchant sur mon oreille. Quand tu as les pupilles dilatées comme ça, je me rappelle pourquoi j’ai choisi la voie du péché. Je crois que même si j’étais resté un ange pendant tous ces siècles, j’aurais perdu la Grâce en te rencontrant. Je n’aurais pas supporté de ne pas te posséder, j’aurais été incapable de te partager et je n’aurais pas pu l’aimer Lui avec la même passion. Tu aurais été ma perte à moi aussi… »

Publicités

Une réflexion sur “Nox Arcana – Tome 1

  1. Ping : Bilan Mai 2017 – Les lectures d'Oriane

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s