Une chienne de vie

perf5.830x8.270.inddTitre : Une chienne de vie

Auteur : TA Moore

Maison d’édition : Dreamspinner Press

Collection : Science Fiction

Date : 11 Avril 2017

Papier : 14.64€

eBook : 6.51€

Résumé :

Le monde s’achève non pas dans une explosion, mais dans un déluge. Des tornades ravagent le cœur de Londres, une chaleur étouffante fait fondre le bitume à New York et des couches de permafrost de plus en plus épaisses paralysent la Russie. Au début, les hommes se mobilisent, organisent des co-voiturages et évacuent les populations, mais le temps ne fait qu’empirer.
À Durham, Danny Fennick, un professeur affable, s’est calfeutré chez lui en attendant que la tempête passe. Élevé dans les Highlands d’Écosse, il a connu des hivers plus rigoureux. Et surtout, il possède un avantage : c’est un loup-garou. Ou, plus exactement, un chien-garou. Moins impressionnant, mais tout aussi pratique.
Néanmoins, les loups-garous n’y voient pas qu’un simple hiver et franchissent le Mur du Nord pour marquer leur nouveau territoire. Parmi eux, son ex, Jack, fils du Numitor de la meute et prince héritier, et son frère, qui rêve de fratricide.
Un hiver de loup n’est pas blanc. Il est rouge comme le sang.

Mon avis :

Jack ne peut croire que son père a fait le choix de garder son frère plutôt que lui, à cause d’un simple détail de sa vie ! Et pourtant il n’a pas le choix : il doit partir loin de sa meute… Sur sa route il va recroiser le chemin de Danny. Danny qui vit au milieu des hommes depuis un moment déjà, et qui est devenu professeur à l’université. Mais depuis que l’hiver le plus dur qu’ils connaissent a commencer il est dur de savoir ce qu’il va se passer pour lui. Pour eux. Car même si Danny ne souhaite pas la présence de Jack, ce dernier compte bien rester proche de lui. Et comme si les températures glaciales et le temps horrible ne suffisaient pas, Gregor le frère de Jack est là pour une raison des plus simples : tuer son frère une bonne fois pour toute.

Une chienne de vie était un achat que je ne devais pas faire à Livre Paris il y a quelques semaines, mais comment résister à une histoire sur des loups, et des chiens ? Surtout avec une telle couverture et un résumé aussi énigmatique ! Cerise sur le gâteau ? TA Moore était présente sur le stand quand je l’ai acheté, alors me voilà avec un livre dédicace ! Je ne remercierai assez ma chance pour ce jour-là !

Nous commençons notre lecture directement au cœur de cet hiver de loup comme l’appel les personnages. Nous allons principalement suivre Danny, même si des points de vue de Jack ou d’autres personnages sont trouvable au fil des pages.

Ce livre c’est un peu une histoire de survie. Survivre contre la nature qui se révèle être plus qu’hostile, mais aussi contre tout ce qui entoure les personnages. Les ennemis peuvent se trouver n’importe où, et être n’importe qui. Et je dois dire que j’ai beaucoup aimé ce côté-là : de me dire qu’en plus l’ennemi dont on nous parle dans le résumé il y en avait d’autre et surtout il y avait  cette nature… sauvage ! Surtout que les descriptions de l’auteure sont vachement détaillées, que ce soit durant les combats, ou à tout autre moment !

Je ne connaissais pas du tout la plume de TA Moore, mais je peux dire que je l’ai adoré durant ma lecture ! Même si le livre n’a pas été un coup de cœur, il n’en reste pas moins un très bon moment de lecture. C’est le genre de livre qui, quand tu ne peux pas le finir en une seule fois, tu te poses toujours des questions par rapport à la suite quand tu t’arrêtes. Et j’adore les livres qui arrivent à me suivre même quand je ne suis pas plongé dedans !

Ma note : 4/5

Citations :

« — Qu’est-ce que tu veux, Jack ?
Il y eut un blanc, Jack admira Danny de la tête aux pieds, ses lèvres formant une courbe suggestive.
— J’ai bien quelques idées en tête, dit-il, ses yeux retrouvant enfin le visage de Danny. »

« Danny ! protesta Jenny en le tapant à l’épaule, avant d’adopter une expression désolée devant Jack. Ne fais pas attention à lui. Parfois, il se croit drôle.
— Ouais, j’ai remarqué, ajouta Jack.
Lentement, il lui afficha un dangereux sourire et baissa la voix jusqu’à l’éraillement.
— Mais j’ai toujours aimé sa bouche. Il faudrait seulement lui trouver une meilleure utilité. »

« — Au cas où tu ne l’aurais pas remarqué, Danny, lâcha jack d’une voix traînante, la police est occupée, et les gens ont mieux à faire que de me regarder t’embrasser dans la rue.
Rien de ce que Danny aurait pu dire n’aurait changé la donne, mais Jack sentit comme une douce satisfaction l’envahir lorsque le jeune homme le provoqua.
— Mais tu ne m’embrasse pas, là.
Les commissures de ses lèvres remontèrent en un sourire, et il s’exécuta, couvrant la bouche de Danny de la sienne. Un baiser agressif et ardent, tout en lèvres froides et en langues chaudes. »

« Il pleuvait encore, une lourde averse qui persistait, mais la température avait dû baisser dans la nuit. Tout était gelé et des gouttes tombaient des stalactites brillantes accrochées sur les côtés des voitures et le long de la clôture.
— Fenrir doit être un grand fan de la Reine des neiges, bredouilla-t-il. C’est bon à savoir.
Jack rit dans son bâillement, en se relevant du sol.
— Je ne crois pas. Libérer et délivrer, ça va un peu à l’encontre de ses préférences, dit-il, en rejoignant Danny et en lui ébouriffant légèrement l’arrière du crâne. Et ne blasphème pas. »

Publicités

2 réflexions sur “Une chienne de vie

  1. Ping : Tag 100% MM – Les lectures d'Oriane

  2. Ping : Bilan Avril 2017 – Les lectures d'Oriane

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s