D’un côté à l’autre (Service Press)

d-un-cote-a-l-autreTitre : D’un côté à l’autre

Auteur : Jae Akahone

Maison d’édition : /

Collection : /

Date : 26 Mars 2016

Papier : 8€

eBook : 0.99€

SERVICE PRESS

Résumé :

Recueil de deux nouvelles.
Borderline :
Je suis ivre de cette sensation que je ressens lorsque, je m’approche de ce point de non-retour. Mais j’en suis ivre pour une seule et bonne raison. Tout simplement car je sais que tu seras là et que tu me regarderas avec inquiétude, comme à chaque fois. Tout simplement car, ton regard et ton attention, me feront revivre comme à chaque fois, me permettant de mieux recommencer. Je suis ivre de toi.

Decay :
– Eh, tu sens ce froid qui s’insinue dans tes veines ? Tu le sens ? C’est tellement froid que j’ai l’impression que ça me brûle. C’est comme un feu, un énorme feu de joie qui m’irradie tout le corps. Dis, tu le sens ? Tu as l’impression que tu peux mourir à tout instant. Mais tu réalises ensuite à quel point c’est jouissif. Dis, toi aussi ça te le fait? Eh…

Mon avis :

Déjà, je souhaite vivement remercier Jae Akahone pour ce Service Press et pour sa confiance.

Dans ce recueil, nous trouvons deux nouvelles. La première s’institue Decay: on y suit Dan, un jeune garçon qui se laisse aller dans la drogue. Cette dernière résume à elle seule la plus grande partie de son quotidien. Et avec Dan nous allons retrouver Jeremy, son dealer qui au fond n’espère qu’une chose : pouvoir l’aider à arrêter la drogue. Plutôt comique dans un sens, à voir maintenant s’il va y arriver, ou non… La deuxième nouvelle s’intitule Borderline : ici nous suivons Matt, un jeune homme qui travaille au service psychiatrie. Là-bas il y a un jeune garçon, Mael, qui revient régulièrement après avoir à chaque fois fait une tentative de suicide. Matt ne peut s’empêcher de s’inquiéter pour Mael, malgré le fait qu’il sache qu’il ne devrait pas lui donner plus d’importance qu’à ses autres patients. Alors quand Mael arrive à nouveau à l’hôpital, Matt ne sait plus comment il doit se comporter avec lui…

Ces deux nouvelles se concentrent sur des thèmes assez difficiles : la drogue et les tentatives de suicide. Deux thèmes assez peu trouvables dans les livres et pourtant présent autour de nous dans la vie de tous les jours. Rien que pour cette raison, je suis heureuse de les avoirs lus, car je trouve que ses sujets sont trop peu utilisés, donc cela change. Je ne saurais cependant pas dire laquelle des deux nouvelles m’a le plus marqué, tant elles ont toutes les deux des points positifs et négatifs.

Le positif se trouve déjà, comme je l’ai dit, dans les thèmes abordés. Mais aussi dans la plume de l’auteure qui est fluide. De plus comme il s’agit là de deux nouvelles, la lecture est assez rapide. Le négatif se trouve – de mon point de vue – dans la durée. Je le dis à chaque fois que je parle d’une nouvelle : c’est trop court. À chaque fois, j’adorerais voir l’histoire bien plus développer, car il est plus facile comme cela de s’attacher aux personnages. Et surtout avec de tel thème : cela permet de plus développer les difficultés que vont rencontrer les personnages.

De bonnes nouvelles, qui auraient pu être plus développées pour être encore mieux. Donc c’est une bonne lecture, mais bien trop courte.

Ma note : 3.5/5

Citations :

« – S’il te plait. Arrête cette merde. Je ne suis pas en position de te demander quoi que ce soit. Mais si tu me considères comme ton ami, fais au moins ça pour moi.
Je le regarde, et laisse échapper un rire nerveux.
Il me regarde, me sonde, attendant patiemment une réponse même si mon rire vient de le déstabiliser. »

(Decay)

« Matt se mordit la lèvre en se dirigeant vers la chambre de celui dont il s’occupait à chaque fois.
Il ne savait pas comment réagir.
Devait-il être heureux de le voir et heureux de savoir que pendant un certain temps, il allait pouvoir le protéger ?
Ou alors, devait-il être malheureux de savoir qu’il avait encore une fois tenté de mettre fin à ses jours, preuve que rien ne semblait le retenir en ce monde ?
Il ne savait pas, il voulait juste le prendre dans ses bras et lui dire que tant qu’il serait là, il veillerait sur lui. »

(Borderline)

Publicités

Une réflexion sur “D’un côté à l’autre (Service Press)

  1. Ping : Bilan Novembre 2016 – Les lectures d'Oriane

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s