Véritables compagnons – Tome 1

veritables-compagnons-tome-1-la-poursuite-de-seth-3542193Titre : Véritables compagnons – Tome 1 : À la poursuite de Seth

Auteur : J.R. Loveless

Maison d’édition : Dreamspinner Press

Collection : Erotic Romance / Werewolves/Shapeshifters / Western

Date : 22 Janvier 2013

Papier : 14.09€

eBook : 5.54€

Résumé :

Le vétérinaire, Seth Davies arrive à Senaka, Wyoming, en quête de paix et d’anonymat pour échapper à son passé. Depuis toujours, il n’est qu’une cible pour les problèmes et la douleur et Seth en a déjà plus que sa part. Kasey Whitedove, après un coup d’œil à Seth en déduit le pire. Aucun homme blanc ne peut aimer les animaux de la manière dont s’attend la population Cheyenne et Kasey rend le premier jour de Seth à Senaka plus que pénible.

Puis, un accident met Kasey dans la position inconfortable de devoir revoir ses croyances — tout en désirant ardemment Seth — en dépit du danger de se révéler en tant que loup-garou et des sombres secrets de la vie de Seth. Poursuivre Seth et le tenir à l’abri de son passé va devenir le rôle le plus important de la vie de Kasey.

Mon avis :

Seth est un jeune homme qui ne recherche qu’une chose : la paix. C’est pour cela qu’il rachète une clinique vétérinaire à Senaka. Tout ce qu’il souhaite c’est vivre normalement, et s’occuper des animaux. Mais cela n’est pas au goût de Kasey, le shérif, qui est définitif : un homme blanc ne peut pas occuper ce poste-là. Mais voilà, quand le destin s’en mêle ce n’est plus aussi simple. Suite à un accident Kasey se rend compte que Seth est son âme sœur, dès lors il va être incapable de rester loin de lui malgré ce qu’il en pense. L’autre souci c’est que Seth refuse catégoriquement l’idée que le Cheyenne soit son âme sœur car il a déjà trop souffert à cause de ce genre d’histoire…

Seth, tout comme Kasey au début, mérite quelques claques, mais ils n’en restent pas moins un couple que j’ai apprécié. Entre Seth qui veut absolument fuir Kasey pour ne plus souffrir, et Kasey qui va au contraire tout faire pour lui montrer qu’il ne lui veut pas de mal : c’est adorable. Et j’ai beaucoup aimé le côté protecteur de Kasey, mais aussi par sa façon d’être. Et j’ai eu un gros coup de cœur pour le personnage de Nick.

C’est le premier roman que je lis de cet auteur, et je dois dire que j’ai adoré sa plume. L’intrigue en elle-même est peut-être assez classique et donc prévisible, sauf un détail qui m’a vraiment surpris, mais ça n’enlève rien au charme de l’histoire. Je suis toujours autant amoureuse des histoires de thérianthrope, et ce roman ne change pas mon point de vue.

Ma note : 5/5
♥ Coup de cœur ♥

Citations :

« Kasey était en colère, mais pas après son compagnon. Il était furieux après la personne qui avait blessé son chiot. Sa main palpitait, mais les traces des dents avaient déjà commencé à s’estomper. L’air abattu du loup noir lui fit mal au cœur. Il savait, sans aucun doute, que quelqu’un avait abusé de lui. Il jura violemment puis se réprimanda lorsqu’il vit que le loup ne bronchait pas. Il reprit immédiatement le contrôle de lui-même.
— Je ne suis pas en colère contre toi, chiot. J’en veux à celui qui t’a si mal traité. Tu ne m’aurais jamais blessé si tu n’avais pas fait de cauchemar. Sa voix était assurée et sincère. Tu vois ? Ma main va très bien. Je sais que tu ne m’aurais jamais blessé volontairement. Viens te recoucher.
Sa main caressa le lit à côté de lui alors que le loup noir le regardait avec méfiance. La mâchoire de Kasey se crispa à la vue de la lueur de méfiance dans les yeux bleus qu’il était déjà venu à aimer. Il était vraiment impatient de voir son compagnon sous sa forme humaine. Il était certain que l’autre mâle aurait une personnalité en rapport avec celle que son loup lui montrait déjà. Avec un sourire désarmant, il tapota le lit.
— S’il te plaît ? »

« Il serait tombé si Kasey ne l’avait pas soutenu.
— Ca va aller, chiot. Je te tiens.
La chaleur de Kasey et sa voix aussi douce que le miel se déversèrent en lui. Il n’avait pas la force de lutter contre lui, de le repousser, alors qu’il gisait passablement étourdi entre ses bras.
— Peux-tu te relever ? demanda Kasey gentiment.
— Non, croassa-t-il.
Seth émit une légère protestation choquée lorsqu’il se retrouva soudain soulevé dans les bras de Kasey qui le porta jusqu’à son bureau. Il le posa sur le petit divan situé sous la seule fenêtre de la pièce. Le shérif repoussa une mèche de cheveux du visage trempé de sueur de Seth. »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s