Starless Sky – Tome 3 (Service Press)

starless-sky-3eme-mouvement-higure-827919Titre : Starless Sky – Tome 3 : Higure

Auteur : Isabelle Wenta

Maison d’édition : Voy’el

Collection : Y

Date : 10 Octobre 2016

Papier : /

eBook : 4.99€

Service Press

/!\ Certains détails du résumé ou de mon avis peuvent spoiler les tomes précédents /!\

Résumé :

La vie semble sourire aux cinq jeunes membres de Nothing Else. Leur dernier album est un succès et ils enchaînent les concerts, remplissant les salles de fans hystériques. Mais côté cœur, tout n’est pas si rose.

Même si Kiyoshi semble enfin avoir trouvé la paix aux côtés d’Hikari, le fantasque chanteur, ses blessures, tant morales que physiques, sont loin d’êtres guéries. Pourra-t-il de nouveau jouer de la guitare ? Et oublier son tragique passé ? De son côté, noble malgré ses erreurs, Kazuo décide de sacrifier son bonheur à son groupe et Sato, toujours fragile malgré l’amour d’Ash, doit affronter le retour de son pire cauchemar.

Mon avis :

Déjà, je souhaite vivement remercier les Éditions Voy’el pour ce Service Press et pour leur confiance.

Pour Ash et Sato, tout va pour le mieux. Pareil pour Kiyoshi et Hikari qui ont enfin réussi à être ensemble, après avoir surmonté plusieurs obstacles. Mais Kazuo de son côté est décidé à ne pas penser à l’homme dont il est terriblement amoureux, quitte à sacrifier son bonheur personnel. Seulement parfois le destin s’en mêle, et il ne rend pas les choses très faciles. Entre de nouvelles difficultés du côté de Yosh et Hikari, et le retour d’une certaine personne : le groupe de Nothing Else n’est pas près de trouver un semblant de calme.

Ahh retrouver le groupe de Nothing Else fut un véritable plaisir. En finissant le tome deux, je n’avais qu’une hâte, lire le troisième et dernier tome pour savoir ce qui aller arriver à Kazuo. J’avais peur d’avoir compris avec qui il finirait, et j’ai eu raison… Mais tout au long du roman, mon avis à aussi changé par rapport à la dite personne, alors je suis plutôt heureuse d’avoir eu raison par rapport au couple de Kazuo.

Évidemment comme dans les autres tomes, on passe de point de vue en point de vue. Donc certes, nous parlons de Kazuo, mais aussi de Kiyoshi, Hikari, Sato, Ash et bien d’autre personne. C’est une méthode que j’aime bien, car cela permet d’avoir chaque point de vue. Et au niveau des personnages, je suis définitive : je déteste Seishin. Il est rare que je déteste autant un personnage d’ailleurs.

En tout cas, un dernier tome qui suit les deux premiers. C’est toujours aussi bon de se plonger dans cette histoire, de suivre les déboires de ce groupe de Visual Kei qu’est Nothing Else. Je suis même triste que ce soit fini, surtout que si on se penche sur les personnages présents tout au long des tomes, l’un d’eux fini seul… J’adorerais voir une suite arriver un jour, car nul doute que je serai au rendez-vous.

Ma note : 4.5/5

Citations :

« Kazuo était tombé amoureux du second guitariste par surprise, quelques semaines après la formation de Nothing Else. Au début, il pouvait à peine supporter sa présence, le trouvant arrogant, égoïste, autoritaire, bref parfaitement insupportable. Il avait même failli se mettre à le haïr, jusqu’à cet incident, un soir où ils avaient dû partager la même chambre d’hôtel suite à une erreur de réservation. Aichi avait glissé dans la douche, il était allé à son secours. Et quand il avait dû aider à se relever un guitariste nu comme au jour de sa naissance et qui s’était accroché à son cou… il ne savait toujours pas quel dieu ou quel démon l’avait poussé à l’embrasser. Et au lieu de recevoir la gifle à laquelle il s’attendait, il avait eu la surprise de sentir son camarade – dont il croyait pourtant qu’il préférait les filles – répondre avec ardeur au baiser en se collant contre lui, oublieux de sa cheville foulée. Ils étaient devenus amants cette nuit-là. Et cela avait été le début d’une liaison houleuse mais que le leader considérait pourtant comme la période la plus heureuse de sa vie.
Peu importe s’il me trompait, c’était tellement bien quand on était ensemble. Dans ses bras j’oubliais tout. Et quand il me disait qu’il m’aimait, je le croyais, parce que je savais que c’était vrai, aussi vrai que mon amour pour lui. »

« Aichi remontait le couloir aussi vite que le lui permettaient les dix centimètres de semelle de ses cuissardes, sans se préoccuper de l’air étonné des techniciens qu’il croisait. Il ne jeta pas un regard en arrière pour vérifier si l’autre guitariste le suivait. Son sang battait si fort à ses tempes qu’il entendait à peine le bruit de ses propres pas.
Dieux Dieux Dieux ! Pourquoi il est venu ? Pourquoi maintenant ? Pourquoi j’ai les jambes en coton ? Pourquoi il est de plus en plus beau ? Pourquoi je sais que si je le regarde je vais me jeter à ses pieds pour le supplier de me pardonner toutes mes conneries ?
Il frissonna des pieds à la tête.
Pourquoi j’ai été assez nul pour le laisser tomber ?
Il ne se doutait pas que Kazuo agitait des pensées similaires :
Mais qu’est-ce que je fais là ? C’était pas une bonne idée, Ash, tu avais tort ! Bon sang, faut pas que je le regarde ou je vais lui sauter dessus ! Mais pourquoi je l’ai viré ? Même si ça n’allait plus avec le groupe, on n’était pas obligés de rompre… Oui, mais il aurait continué à me tromper… Non, il aurait fini par se calmer… »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s