Meute de la Lune – Tome 7

meute-de-la-lune-tome-7-gabe-658481Titre : Meute de la Lune – Tome 7 : Gabe

Auteur : Amber Kell

Maison d’édition : Smashwords Edition

Collection : /

Date : 23 Juillet 2015

Papier : /

eBook : 2.86€

/!\ Certains détails du résumé ou de mon avis peuvent spoiler les tomes précédents /!\

Résumé :

Ignorant qu’il possède de l’ADN de loup-garou, Gabriel est stupéfait d’apprendre, après avoir subi une attaque que, non seulement il se transformera en loup, mais que deux guerriers fae sont ses compagnons. Dès lors, il doit aider ses hommes à retrouver le scientifique qui crée des mutants avant que sa nouvelle formule se répande dans les rues.

Mon avis :

Lors du tome précédent nous avions fait la rencontre avec Vien et Viell, deux jumeaux fae. Nous les retrouvons ici, en même temps que Gabriel un jeune loup qui n’avait pas connaissance de son côté métamorphe.

Gabriel subit une attaque, heureusement il est sauvé juste à temps et amener à la meute de la Lune, où il se fait soigner. Là, il doit assimiler pas mal de chose, principalement le fait qu’il est maintenant un lycanthrope. Et pour ne rien arranger il fait la rencontre de Vien et Viell qui se retrouve être ses deux âmes sœurs.

Dans ce livre j’ai eu un gros coup de cœur pour Vien. Je pense que c’est le personnage qui j’apprécie le plus depuis le début de cette série, avec Dare qui est adorable. Mais Vien est vraiment un personnage qui m’a touché. Son jumeau, Viell, est du genre beaucoup plus enjoué et joueur, tandis que Vien a appris à être plus réservé et plus dur envers lui-même. Gabriel se rend compte assez vite que même si l’un des jumeaux est moins présent, c’est uniquement car il a peur, mais comme ils sont compagnon il n’a pas de crainte à avoir pour nos trois comparses.

L’histoire continue aussi d’être renforcée, on en apprend un peu plus sur les ennemis qui sont, tout compte fait, plus nombreux que ce que l’on peut penser.

Ma note : 4/5

Citation :

« Vien se figea tandis que le garou les revendiquait tous les deux. Lentement, il laissa échapper le souffle qu’il retenait, laissant la panique refluer. Il avait pensé que le loup sexy pourrait ne pas vouloir de lui. Tout le monde aimait Viell, bien qu’ils soient des jumeaux identiques, les gens qui les connaissaient, préféraient invariablement Viell. Comment ne pas l’aimer ? Son frère était un homme doux et sincère avec aucun des côtés rudes de Vien. »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s