Meute de la Lune – Tome 5

meute-de-la-lune-tome-5-elliott-609115Titre : Meute de la Lune – Tome 5 : Elliott

Auteur : Amber Kell

Maison d’édition : Men Over The Rainbow

Collection : /

Date : 10 Avril 2015

Papier : /

eBook : 2.84€

/!\ Certains détails du résumé ou de mon avis peuvent spoiler les tomes précédents /!\

Résumé :

Elliott vient au bar de la Meute de la Lune pour rencontrer Anthony. Il ne sait pas que les plans d’Anthony visent à le remettre à Parker, l’agent de sécurité de la meute.

Parker jette un coup d’œil au svelte expert-comptable et sait aussitôt qu’il a trouvé le compagnon soumis de ses rêves.

Mon avis :

Elliott, un jeune hybride, qui travaille pour Anthony doit rejoindre ce dernier au bar de la meute. Là, il rencontre directement le videur : Parker. Parker qui ne le laisse pas indifférent, et qui a clairement l’intention de le garder proche de lui. Très proche. Et quelle bonne nouvelle pour lui quand Anthony lui demande justement de tenir compagnie à Elliott alors qu’il doit partir. Une chose est sûre, Parker va se faire une joie de garder l’hybride et de ne laisser personne l’approcher.

Malgré le fait que le résumé parle de soumis, il n’est pas du tout question d’une relation BDSM ou autre. C’est dit explicitement que plus tard dans leur relation ça sera comme ça, mais cela se passera après le tome, donc cela ne nous concerne pas.

Encore une fois la trame avance un peu, les mutants sont plus proches que la meute de Lune ne le pensait, et les soupçons commencent à arriver. Ce n’est pas le tome que j’ai le préféré, mais j’ai beaucoup aimé découvrir Parker l’un des rares loups à vivre en dehors du bar car il attaché à la maison de sa mère. J’ai trouvé que c’était très touchant quand il en a parlé.

Ma note : 4/5

Citation :

« La voix du videur était basse et agréable, glissant à travers le corps d’Elliott comme un aphrodisiaque sonore.
Merde ! Il était vraiment beau. Elliott souhaita que son corps ne se mette pas à durcir. Son propre pantalon en cuir ne laissait aucune place à l’imagination. Il ne descendait pas aussi bas que le jean du videur sexy, mais il était suffisamment moulant déjà. S’il devenait dur, le fait qu’il ne portait pas de sous-vêtements allait devenir évident pour tous. Qu’Anthony soit maudit ! Il avait convaincu Elliott de se passer de son caleçon, disant que ça lui ferait des traces inesthétiques. »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s