Histoire d’aimer (Neuf mois)

neuf-mois-726991Titre : Neuf mois

Auteur : Thémys Éridine

Maison d’édition : /

Collection : /

Date : 13 Janvier 2016

Papier : 7.39€

eBook : 2.99€

Résumé :

Série Histoire d’aimer (Cette histoire est celle des personnages secondaires apparus dans l’univers fictif d’Eleven. Il n’y a aucune obligation de lire Eleven, l’histoire a été écrite de manière à être indépendante.)

Cédric Davis et Jérôme Canan sont deux hommes qui n’auraient jamais dû se rencontrer. L’un est commissaire, gay assumé et le second est architecte et, pas du tout gay. Lorsqu’Alexandra annonce à son père Cédric qu’elle s’est mariée, il part directement retrouver le père de son futur-ex-gendre dans l’intention de faire annuler le mariage de leurs enfants. Mais, rien ne se passe comme prévu…

Mon avis :

Cédric est un homme assez grognon, et il aime profiter de ce que la vie peut lui offrir, sans pour autant aller trop loin. Un événement dans son passé l’empêche de trop avancer, mais cela pourrait bien changer. Jérôme est l’opposé de Cédric : calme, réfléchis ou encore chaleureux : ils n’ont pas grand-chose en commun. Les deux hommes vont se rapprocher, surtout suite à un certain événement assez… improbable !

J’ai beaucoup aimé cette histoire, ne serait-ce que pour l’événement qui rapproche Cédric et Jérôme. Ces deux hommes sont des contraires, mais malgré tout je n’arrive pas à dire celui que je préfère par rapport à l’autre. Les deux ont leur caractère, leur façon de réagir, leur façon d’être ou encore leur vécu.

J’avais bien aimé Eleven, et je reste avec le même avis sur cette histoire qui m’a beaucoup fait rire à plusieurs moments de l’histoire.

Ma note : 4/5

Citation :

« Jérôme eut un hoquet de panique en entendant Cédric lâcher un son appréciateur. Son cœur s’emballa doublement quand il posa son regard à côté du canapé. Mauvais souvenir. Il devait absolument partir de là.
— Installe-toi, l’invita Cédric en désignant l’objet de son malaise.
— En fait, marmonna-t-il en restant près de la sortie, je crois que je vais plutôt rentrer.
Le regard indéchiffrable que Cédric lui lança déclencha en lui une succession de frissons le long de sa colonne. Il ne savait pas s’il devait s’enfuir ou tenter de l’assommer avec le premier objet qui lui tomberait sous la main.
Cédric sentait que la victoire était loin d’être gagnée. Il devait l’apprivoiser et lui apprendre que le corps d’un homme pouvait apprécier celui d’un autre. »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s