Enquête à Laurel Heights – Tome 1

enquete-a-laurel-heights-727034Titre : Enquête à Laurel Heights – Tome 1

Auteur : Lisa Worrall

Maison d’édition : Juno Publishing

Collection : /

Date : 20 Novembre 2015

Papier : 17€

eBook : 5.99€

Résumé :

Les inspecteurs Scott Turner et Will Harrison sont envoyés en mission d’infiltration après un apparent meurtre/suicide à Laurel Heights, une communauté exclusive gay.

Les deux agents encore dans le placard pourront-ils cacher leur attirance l’un pour l’autre alors que chacun croit que son partenaire est hétéro ?

Et y a-t-il un tueur parmi eux qui attend de réclamer sa prochaine victime ?

Mon avis :

Scott est gay, mais personne ne le sait à part Grace. La situation est la même pour Will, sauf que seule Julie sait pour lui. Et chacun de leur côté, ils ont réussi à faire croire à tout le monde au poste qu’ils étaient hétéros.

Seulement voilà, un meurtre mystérieux à lieu à Laurel Heights, une communauté uniquement réservée aux gays, et ce sont eux deux qui sont envoyés là-bas. Plus encore, ils vont devoir jouer le rôle d’un couple follement amoureux, et cela n’est pas facile pour eux. Surtout lorsque que les secrets s’effritent, et que le désir s’en mêle.

J’ai bien aimé ce roman, surtout au niveau de l’humour. Nos deux héros ne sont pas en manque de remarque, de pique, ou de critique à s’envoyer entre eux, et cela m’a fait beaucoup rire. Chaque personnage a son vécu, et un en particulier m’a ému aux larmes. Son histoire m’a fait pleurer plus d’une fois, et pendant de longues minutes.

Pour ce qui est de l’enquête, je l’ai trouvé très bien fait et très bien menée. J’avais une idée du tueur, qui s’est en fait révélé fausse… Et du coup, la révélation n’en a été que plus belle, car je dois avouer que je n’avais pas du tout pensé à cette personne-là.

La fin m’a glacé le sang, et je sens que la suite va encore me faire pleurer, car l’épilogue nous avance très bien la suite.

Ma note : 3/5

Citation :

« Les lèvres de Will s’entrouvrirent, et sa langue se colla à son palais soudain desséché. Il ne put détacher ses yeux de la vue de Scott, qui faisait glisser son pantalon de survêtement le long de ses hanches avant de s’en débarrasser d’un mouvement de pieds. Pas plus qu’il ne put cesser de fixer les courbes de ses fesses rondes, étroitement moulées dans un slip noir, ou la façon dont les muscles de son dos roulèrent sous sa peau quand il passa le débardeur qu’il portait par-dessus sa tête pour lui faire rejoindre son pantalon. Lorsque Scott se tourna vers le lit, Will eut un mouvement de recul et sa tête percuta le coin du sèche-serviettes électrique fixé au mur. Les contours du sexe de Scott se dessinaient clairement sous le tissu en coton de son sous-vêtement, et Will sentit sa langue se faufiler inconsciemment entre ses lèvres pour les humidifier.
Reportant son attention sur son reflet, il remarqua le rouge qui ornait ses joues et secoua la tête dans l’espoir que le souvenir du corps presque nu de Scott, que ce corps séduisant, musclé, bronzé — Oh ta gueule ! — sorte de son esprit. »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s